Quel est le cycle de vie d’un smartphone ?

Vous les utilisez tous les jours pour travailler, communiquer, jouer et passer le temps. Il est même le prolongement de votre main et vous sentez vite qu’il vous manque quelque chose si vous ne l’avez pas devant vous : on parle bien de votre smartphone.

Que savez-vous de la fabrication de cet objet incontournable du quotidien ? Savez-vous de quoi est-il composé ? Que devient-il quand vous l’échangez contre un nouveau ? Mesurez-vous l’impact environnemental que cela a ?

Les matériaux de composition d’un smartphone

Ce petit téléphone que vous tenez entre vos mains se compose d’une multitude de matériaux, plus de 70 au total :

  • Du verre ;
  • Des métaux ;
  • Du plastique ;
  • Des métaux précieux ;
  • Des métaux technologiques.

Le verre est utilisé pour l’écran, le plastique pour le chargeur, la carte électronique, les protections, etc. Quant aux métaux, on y retrouve du cuivre, de l’aluminium, du zinc, du chrome, de l’étain et d’autres métaux encore.

Pour les métaux précieux, il y a de l’or, de l’argent, du palladium, du platine, etc. Enfin, les métaux technologiques comprennent le tantale, l’indium, l’europium, etc. Et oui, tout cela dans un seul smartphone.

L’étape de la fabrication lors du cycle de vie d’un smartphone

Si les magasins sont remplis de smartphones, vous vous doutez bien que ces derniers soient passés par un long processus de fabrication. On retrouve 4 principales étapes :

  • La conception ;
  • L’extraction et transformation des matières premières ;
  • La fabrication des composants principaux ;
  • L’assemblage.

La conception des smartphones se fait généralement aux Etats-Unis. Quant à l’extraction et à la transformation des matières premières, elles se font en Asie du sud-est, en Australie, en Afrique et en Amérique du Sud, car ces régions abritent d’importants gisements de matières premières et de métaux.

Une fois les matières premières transformées, elles sont acheminées en Europe, en Asie et aux Etats-Unis pour la fabrication des composants du smartphone. Cela se fait dans les usines des noms géants de la téléphonie mobile. Enfin, l’étape de l’assemblage se fait principalement en Asie.

La fabrication d’un smartphone commence par une carte mère vierge toute simple. Elle sera traitée avec des machines très performantes, et on rajoutera des puces, des résistances et des centaines de petits composants. L’étape suivante est la soudure et le collage des gros composants avec des bras robotisés.

Lire aussi :   Tesla motors

Maintenant que la carte mère est prête, commence l’assemblage de la coque, des capteurs photo-vidéo, du logiciel du téléphone, etc. On teste ensuite le smartphone pour vérifier son bon fonctionnement avant de l’emballer et de l’expédier.

Pour vérifier la solidité et la fiabilité des smartphones, quelques modèles sont de suite sacrifiés pour effectuer les tests internes : ils sont écrasés, exposés à des températures extrêmes, passés dans une machine à laver, jetés depuis plusieurs mètres, etc.

Quel impact environnemental a le cycle de vie d’un smartphone ?

Pendant longtemps, on ne s’est intéressé qu’à la fabrication des smartphones et aux prouesses de cette nouvelle technologie, mais à présent, on s’inquiète concrètement de l’impact de cette fabrication. Plus on produit de téléphones mobiles, et plus les ressources naturelles sont appauvries. La pollution ne cesse d’augmenter et les gisements des matériaux mettent en péril des milliers de vies par an.

Les ressources de minéraux ne sont pas inépuisables, elles arrivent même à épuisement, car l’exploitation et la consommation actuelles vont plus vite que le temps nécessaire au renouvellement des minéraux et des matériaux.

Si on compte qu’il faut environ 44 kg de matières premières pour la conception d’un seul smartphone, on vous laisse imaginer le désastre provoqué pour la fabrication d’une centaine de modèles.

Aussi, tout au long du cycle de vie d’un smartphone, plus de 56 kg de CO2 sont émis en tout.

Fin du cycle de vie d’un smartphone

Pour mettre fin à tous les dégâts causés par la commercialisation des smartphones, on préconise de garder le même téléphone durant 9 à 10 ans. Par ailleurs, c’est la durée de vie moyenne d’un smartphone. Cependant, beaucoup de gens changent leur téléphone au bout de 2 ou 3 ans.

Il faudrait donc faire un effort pour garder son smartphone le plus longtemps possible. S’il faut le changer pour un nouveau, il ne faut surtout pas jeter l’ancien ni le garder au fond d’un tiroir.

Il existe des box spécifiques à la récupération des déchets électriques et électroniques. Les appareils mis dans ces box sont emmenés dans des usines pour être recyclés dans le respect des réglementations.

Publier une réponse

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

onze − 5 =

Lire plus

Articles Liés