Tour solaire

Une tour solaire est une centrale à énergie renouvelable. Le concept est simple : le rayonnement du soleil chauffe de l’air au niveau d’un vaste collecteur, qui est ensuite canalisés et orienté vers une cheminée très haute, qui permet de tirer profit de la différence de température entre l’air froid en altitude et l’air ainsi chauffé. L’air monte de plus en plus vite, actionnant des turbines qui produisent ensuite de l’électricité.

Historique des tours solaires

De nombreux chercheurs dans le monde ont présenté différents projets de tour solaire, dès le début du 20ème siècle. Mais ce n’est qu’en 1981 qu’un premier prototype de cheminée solaire fut construit à Manzanares en Espagne, et grâce aux fonds du Ministère allemand de la recherche et de la technologie. Cette cheminée mesurait 194 mètres pour une puissance de 50kW et a fonctionné jusqu’en 1989, date à laquelle elle a été arrêtée car l’électricité ainsi produite coûtait 5 fois plus chère que l’électricité classique.

Le projet australien

Un projet de tour solaire, appelé Projet de Buronga, est actuellement développé en Australie par la société Enviromission. La cheminée aurait 990 mètres de hauteur, 70 mètres de diamètre et la centrale fournirait 200 mégawatts de puissance électrique, l’équivalent de l’électricité consommée par une ville comme Dijon (200 000 habitants). Sûre, renouvelable, l’énergie produite est bien plus prévisible qu’avec les éoliennes ou les panneaux solaires car la chaleur s’accumule le long de la journée, il n’y a donc pas de sautes d’humeur…

L’énergie produite coûterait 3 fois moins cher qu’avec les panneaux solaires… mais tout de même 5 fois plus chère qu’avec les centrales charbon, qui fournissent 95% de l’électricité consommée en Australie… Le projet reste donc non rentable au prix actuel des ressources fossiles, mais d’autres sources de revenus pourraient le rentabiliser : visite touristique, culture sous la serre…

Le projet espagnol

Un autre projet de tour solaire, prévu pour arriver à échéance avant 2010, si le financement est trouvé, est actuellement développé en Espagne dans la localité de Fuente el Fresno. Cette tour de 750 mètres de hauteur serait dès lors la plus haute en Europe, et fournirait quelques 40 MW de puissance électrique…

Cet article est désormais terminé. J’espère qu’il vous a intéressé, et je vous souhaite une agréable visite sur Eco-malin.com

Une Réponse to Tour solaire

  1. lionel dit :

    Bonjour.
    Intéressant mais toujours monstrueux –> 750m de haut !!!
    Si on se fie à l’illustration, la base réfléchissante au sol doit faire 1500m de diamètre environ soit 1 766 250 m²…. bon, je vous la fait en « stade de foot » –> 17…18 stades….Je suppose que la tour de 750m n’est pas en carton recyclé mais en milliers de tonnes de béton et acier….. on commence à parler d’écologie à partir de quand ??

    Connaissez-vous le four solaire de Mont Louis dans les Pyrénées Orientales ?
    Wikipédia est votre ami, allez sur le site.
    Si ce « machin » (premier four solaire expérimental construit juste après la Seconde Guerre mondiale) est capable de faire fondre de l’acier il doit pouvoir vaporiser de l’eau, non ? et donc faire tourner une turbine qui elle-même produira de l’électricité (même la nuit par accumulation de chaleur).
    Ce genre d’usine n’est pas énorme et comme on a déjà un modèle fonctionnel il suffirait de pas grand chose pour le moderniser –> nouveaux matériaux qui n’existaient pas lors de sa conception par exemple…
    Mais bon, à qui profiterait un truc sûr et qui fonctionne ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *