Hydrolienne

Une hydrolienne est une turbine sous-marine qui utilise l’énergie cinétique des courants marins ou de cours d’eau pour produire de l’électricité. Son fonctionnement est donc comme celle d’une éolienne, étant en quelque sorte une « éolienne » marine. Etant donné que la puissance fournie par une éolienne dépend de la masse volumique du fluide déplacé et de sa vitesse, et que l’eau est 823 fois plus dense que l’air, une hydrolienne fournit à unité de surface comparable bien plus d’électricité qu’une éolienne, même avec des vitesses de fluides faible.

Puissance hydrolienne = 0,5 * masse volumique * surface * vitesse au cube

Hydroliennes, vue d’artiste

Avantages des hydroliennes

Les hydroliennes sont beaucoup plus petites que les éoliennes pour une même puissance, cela étant dû à la masse volumique de l’eau environ 800 fois supérieure à celle de l’air. Même si l’eau se déplace 5 fois moins vite que l’air, étant donné que l’eau est 823 fois plus dense que l’air, l’hydrolienne fournit encore 6,6 fois plus d’énergie à surface comparable.

Les courants marins sont prévisibles (notamment en consultant les éphémérides), on peut donc estimer avec précision la production d’électricité, au contraire des vents, plus aléatoires et complètement imprévisibles sur le moyen-long terme.

Les potentiels des courants marins sont très importants, EDF estime que 3 GW (l’équivalent de 3 réacteurs nucléaires) peuvent être installés à proximité des côtes françaises. Pour être plus parlant, une telle énergie est équivalente à celle consommée par 3,6 millions de voitures Françaises pour se déplacer*…

L’hydrolienne utilise une énergie renouvelable (le courant marin) et elle ne pollue pas, en termes de déchets issus de combustion tels que Co2 ou de déchets radioactifs.

De nouveaux modèles d’hydroliennes semi-immergés peuvent être adaptés aux rivières, même modestes, et permettre une production au plus proche de la consommation d’électricité. En outre, l’impact écologique de tels engins est bien moindre sur les poissons, et nécessitent un investissement bien moindre.

Inconvénients des hydroliennes

Les hydroliennes créent des zones de turbulences, qui modifient la sédimentation et le courant, avec de possibles effets sur la flore et faune juste en aval de leur positionnement.

Des poissons ou mammifères marins peuvent heurter les hélices.

Dans les eaux turbides, du fait de la présence de sable en suspension l’érosion des pales d’hélice ou des pièces mobiles par le sable est très forte. Cela implique un entretien fréquent, difficile car on ne peut ouvrir l’hydrolienne sans que l’eau ne pénètre à l’intérieur et endommage tous les systèmes. Pour cette raison, certaines hydroliennes ont une structure émergeant de l’eau, qui peut être gênante pour la navigation. Des systèmes à ballast pourraient permettre de faire monter ou descendre les unités de production. Mais toutes ces innovations comme les réparations coûtent bien évidemment très cher.

Pour éviter le développement des algues et organismes encroutants sur l’hydrolienne, il faut utiliser un antifouling, ce qui nécessite un entretien et des coûts associés très élevés.

Cet article est désormais terminé. j’espère que vous l’avez trouvé intéressant et bonne visite sur Eco-Malin.com

 

Source des informations

* Voitures roulant 14 000 km par an, consommant 6 litres aux 100 et ayant un rendement de 30%. 1 litre de carburant = 11 Kwh. Soit 2772 Kwh/véhicule. Potentiel hydrolien selon EDF : 10 Twh. Soit l’équivalent de la consommation d’énergie de 3,6 millions de véhicules.

Pour en savoir plus: Potentiel des hydroliennes

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *