Enjeux de l’eau potable en France

La Terre est appelée la planète bleue, car étant recouverte à 71% de sa surface d’eau. Ceci étant, la majorité de l’eau n’est pas disponible : 97,5% de l’eau sur Terre est salée. Et parmi les 3% restant, plus des 3/4 (1,9%) est stockée sous forme de glace (90% d’entre elle en Antarctique). Et parmi le peu d’eau qui reste, l’immense majorité n’est pas accessible (eau souterraine). Au final, à peine 0,01% de l’eau sur Terre est disponible (lacs et rivières)…

Stocks totaux d’eau 1,4 milliard de km³
océans, mers 1,35 milliard de km3 97,3 %
glaces 27,5 millions de km3 2,15 %
eaux souterraines 8,2 millions de km3 0,63 %
lacs, rivières 207 000 km3 0,01 %
humidité du sol 70 000 km3 0,005 %
eau des cellules vivantes 1 100 km3 0,0001 %
humidité de l’air 13 000 km3 0,001 %

Source du tableau

 

D’un côté, l’eau est rare et inégalement répartie dans le monde. D’un autre côté, la consommation d’eau ne cesse d’augmenter dans le monde, en raison de la hausse de la population mondiale (1,8 milliards en 1900, 7,1 milliards en 2013) et du développement économique (PIB par habitant 6 fois plus important aujourd’hui qu’en 1900 dans le monde). En l’espace de 20 ans, la consommation d’eau a doublé.

Il faut dire qu’on a besoin d’eau pour tout. Pour cette raison, nous allons voir comment l’eau est consommée en France et comment vous pouvez à votre niveau contribuer à diminuer votre consommation d’eau.

Voici la répartition de la consommation d’eau en France

consommation-eau-france

 

Source

L’eau utilisée pour la production d’électricité

Environ les 2/3 de l’eau douce en France est utilisée pour refroidir les centrales thermiques et nucléaires (l’immense majorité pour les seules centrales nucléaires), soit environ 1 000 litres par habitant et par jour. C’est énorme, ceci étant, la majorité de l’eau est restituée en aval des centrales électriques, ce qui limite la consommation « réelle » d’eau des centrales électriques.

Le principal moyen d’économiser de l’eau consistera à limiter votre consommation d’électricité, par exemple en privilégiant le chauffage au gaz au chauffage électrique, en choisissant des appareils électriques économiques ou éteignant vos appareils électriques plutôt que de les laisser en veille.

 

L’industrie

L’industrie est le plus faible consommateur d’eau (9% de la consommation d’eau totale hors secteur électrique, moins que la production d’eau potable ou l’eau d’irrigation). En effet, les progrès industriels ont permis de faire d’énormes économies d’eau. Ainsi, il faut 10 fois moins d’eau pour produire du papier qu’il n’en fallait il y a 40 ans. Ceci étant de nombreux objets du quotidien nécessitent une importante consommation d’eau.

Par exemple, produire une voiture nécessite 10 000 à 35 000 litres d’eau, la fabrication d’un ordinateur nécessite 1 500 litres d’eau.  Une paire de chaussure a nécessité 8 000 litres d’eau pour sa fabrication…

Pour limiter votre consommation en eau, vous pouvez donc :

– Privilégiez la qualité à la quantité, et gardez plus longtemps vos produits. Garder votre ordinateur 5 ans au lieu de 4 diminue de 20% son impact sur l’environnement

– Recycler vos vieux objets : les revendre, les donner, récupérer des pièces détachées

– Louez les objets dont vous n’avez pas souvent besoin plutôt que de les acheter (exemple : skis alpins utilisés une semaine par an)

L’agriculture

La France dispose d’un climat clément, ce qui fait que les besoins d’irrigation sont plutôt faibles, comparé à d’autres pays plus arides (en Chine, 70% des terres agricoles sont irriguées par exemple), comme vous pouvez le voir sur la carte ci-dessous

irrigation-en-france

 

Source

Ceci étant, produire de la nourriture nécessite beaucoup d’eau :

– 16 000 litres d’eau pour produire 1 kg de bœuf (principalement l’eau consommée par les plantes qu’ont mangé le bœuf ensuite)

– 1 000 litres d’eau pour 1 kg de pommes de terre par exemple

Pour limiter la consommation d’eau (traditionnellement, 20 à 30% de l’eau, parfois plus est gaspillée, soit sous forme de ruissellement et d’évaporation), les systèmes d’irrigation et de production agricole cherchent à devenir le plus économe possible. A côté de la classique technique de l’irrigation par aspersion se développe de plus en plus des techniques économes, comme l’irrigation au goutte à goutte.

Ceci étant, même avec les techniques d’irrigation économes en eau, la consommation en eau par l’agriculture demeure importante, surtout dans le Sud de la France où les réserves en eau sont faibles et la demande des agriculteurs importantes.

Pour limiter votre consommation d’eau, vous pouvez donc :

– Consommer moins de viande

– Limiter le gâchis alimentaire (qui représente 21% de la nourriture en France, source) en servant des plus petites quantités, et en gérant vos restes : congélation, ou réutilisation lors du repas d’après.

L’eau potable

En France, 250 litres d’eau potable et par habitants sont produits chaque jour. C’est la partie représentée en violette dans le schéma ci-dessous.

consommation-eau-france-2

 

Une partie est utilisée dans les entreprises, les administrations et les lieux publics (parcs…), une autre partie est utilisée par les gens à titre privé. Ainsi, chaque Français consomme 150 litres d’eau par jour, la consommation en eau étant répartie ainsi

consommation-eau-potable-en-france

 

En France, à peine 1% de l’eau potable… est bue…

Pour consommer moins d’eau, vous pouvez :

– Installer un bac de récupération d’eau de pluie, afin de pouvoir arroser votre jardin ou nettoyer votre voiture sans utiliser de l’eau potable

– Préférer les douches aux bains, et installer un pommeau de douche à injection d’air pour limiter le débit d’arrivée de la douche

– Installer un système de double chasse dans vos toilettes

Synthèse

L’eau se fait rare. En effet, l’eau douce est une denrée rare et inégalement répartie, et la consommation en eau ne cesse d’augmenter. En France, pays ne faisant partie ni des pays les plus favorisés ni les moins favorisés en eau, une part croissante de la consommation en eau provient des nappes phréatiques non-renouvelables. Alors j’espère que cet article vous aidera à consommer moins d’eau, et d’avance, je vous souhaite une agréable journée et visite sur eco-malin.com

6 Réponse à Enjeux de l’eau potable en France

  1. Bonjour Martin,

    merci pour cet article.

    Comme tu le dis, la majeur partie de l’eau présente sur terre est salée. Cependant, nous pouvons la rendre potable au travers d’usine de dé-salinisation. Cela marche très bien et on couple souvent la production d’eau potable à la production d’électricité pour la région. Le gros problème est que cela requiert énormément d’énergie!

    Comme dans tout, la meilleure solution pour moi est de revoir sa consommation est de la diminuer. Comme toujours, je m’attaque au plus gros point: je ne prends que quelques bains par an et surtout des douches. De plus, quand on fait du travail de bureau, est-il utile de se doucher matin et soir?

    La quantité d’eau utilisée pour les WC est également très grande. J’ai récemment remplacé ma chasse par une chasse double pour pouvoir choisir la quantité d’eau que je voulais libérer. Pas mal d’économie à la clé!

    Pour ceux qui ont un jardin, il est très intéressant de récupérer l’eau de pluie pour l’arroser.

    A bientôt!

  2. martin dit :

    Bonjour Jos

    En effet, près de 97% de l’eau est salée et l’immense majorité de l’eau douce est soit présente sous forme de glace (Antarctique), soit dans des zones habitées, soit dans des nappes phréatiques souterraines. L’eau douce accessible n’est qu’une infime partie de l’eau présente sur terre.

    Les usines de désalinisation sont une possibilité, mais cela est ultra énergivore comme tu le dis. Seuls certaines villes riches qui manquent d’eau (Londres, Barcelone, grandes villes Chinoises) et les riches pays du golfe Persique peuvent se permettre de financer de la désalinisation d’eau de mer. Et c’est ultra polluant.

    Pour le reste, tu as raison, pourquoi gâcher l’eau? Ceci étant, il faut prendre en compte les circonstances. Au Vietnam, je prends 5 à 6 douches par jour en moyenne, courtes, mais c’est beaucoup d’eau. ceci étant, l’eau visible représente pas grand chose. Eteindre la lampe (moindre consommation d’électricité donc moins de consommation d’eau) est sans doute plus utile pour économiser l’eau que moins se doucher (même si les deux sont utiles)

    A bientôt 😉

    Martin

  3. Jos dit :

    Bonjour Martin,

    en effet, la production d’électricité requiert de l’eau. Il en est de même pour la culture et l’élevage. En faisant attention à moins jeter de nourriture, c’est fou ce qui est économisé. Pour notre portefeuille, mais aussi pour l’environnement!

  4. martin dit :

    Tu as raison. D’ailleurs, on parle souvent de l’eau virtuelle. A savoir il faut 1000 à 1500 m3 d’eau pour cultiver 1 tonne de blé. La productivité du blé est de 80 quintaux par hectare, il faut donc environ 80 000 à 120 000m3 d’eau par hectare pour cultiver du blé (80-120 cm de précipitations par an)

    Au Caire, il pleut environ 200m3 d’eau par an et par hectare (2 cm de précipitations par an). Pour avoir du blé, il faut donc soit:
    – Pomper énormément d’eau dans le Nil ou dans les nappes phréatiques
    – Importer du blé

    Importer 1 tonne de blé permet d’importer, indirectement, 1000 à 1500m3 d’eau virtuelle…

    A bientôt 😉

  5. Gretchen I. Mcconnell dit :

    Le bain, la douche, les toilettes, la lessive, la vaisselle… chaque jour, 160 litres d’eau potable sont consommées par habitant à Genève. Environ un tiers est de l’eau chaude dont l’énergie de chauffage représente 14% de l’ensemble de la consommation d’énergie d’un ménage . Et pourtant, les possibilités de réduire sa consommation d’eau chaude sont nombreuses !

  6. martin dit :

    160 litres par jour reste relativement peu par rapport pour une ville aussi développée que Genève (PIB par hab: 110 000$), quand on sait que la consommation en eau en France ou aux USA (pourtant 2 à 3 fois plus pauvres que Genève) est plus élevée.

    Ceci étant, tu suis quelques conseils parmi ceux donnés dans l’article? A bientôt 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *