Durable/Pas durable

Petit jeu : laquelle des énergies ci-dessous est la mieux ? Réponse a: le bois. Réponse b: le pétrole… Quelque soit la réponse que vous choisissez, vous avez à la fois raison et à la fois tort. Dans le domaine de l’environnement, tout est plus compliqué qu’il en a l’air, on ne peut pas généraliser et faire de simplifications à outrance. Découvrez dans cet article la différence entre quelque chose de durable et de non-durable.

Le pétrole n’est pas en soi non-durable

– En admettant que les réserves de pétrole actuelle ont mis 200 millions d’années à être produites, et qu’on épuise 1% par an actuellement, cela signifie simplement qu’on consomme le pétrole 2 millions de fois plus vite qu’il est émis.

Partant de ce postulat, au niveau mondial, on pourrait donc, durablement, consommer environ 40 barils de pétrole (environ 6000 litres) par jour – de quoi alimenter 2000 voitures. Cela montre que ce n’est pas le pétrole en soi qui est mauvais – les Phéniciens l’utilisaient déjà… – mais son utilisation massive… actuelle, à un rythme 2 millions de fois trop rapide.

Le bois n’est pas en soi durable

Le bois en soi n’est pas durable. C’est l’utilisation qu’on en fait qui l’est ou pas. Imaginez que vous gagniez au loto 1 million d’euros que vous arrivez à placer à un taux de 5%. Considérons que l’inflation n’existe pas. Si vous dépensez moins de 50 000€ par an, votre fortune grandit et votre gestion de votre fortune est durable. Si vous dépensez plus de 50 000€ par an, vous taperez dans votre patrimoine, et tôt ou tard, il ne vous restera rien.

Au niveau de la nature c’est pareil. Le bois est durable si notre consommation <= « intérêts » de la forêt, c’est-à-dire la capacité de se régénérer. Typiquement, si un arbre met 100 ans à atteindre sa taille adulte, il ne faudrait couper que 1% des arbres de la forêt par an au maximum…

En France, la forêt est sous-exploitée comme le montre l’extensions des forêts (source). Se chauffer au bois en France est durable ce qui ne veut pas dire que cela ne pollue pas. D’un point de vue planétaire, mieux vaut se chauffer au bois qu’avoir un chauffage électrique dont l’électricité est massivement consommée en hiver, donc produite au charbon. Mais d’un point de vue local, mieux vaut que votre voisin se chauffe à l’électrique qu’au bois (fumée…).

Si se chauffer au bois est durable en France en 2012, cela n’a pas toujours été le cas. Il y a 100 ans, les forêts reculaient en France (consommation > capacité de regénération des forêts). Et dans beaucoup de pays dans le monde, c’est encore le cas. Dans les régions tropicales où la déforestation fait rage, le bois est coupé plus vite que la forêt ne se régénère : ce n’est pas durable. Dans certains cas, mieux vaudrait pour eux qu’ils utilisent du pétrole que du bois, car la déforestation est mauvaise pour la nature, l’agriculture (érosion) et émet nombre de gaz à effet de serre (méthane, gaz 20 fois plus puissant chez le co2, émis par la combustion du pétrole…)

Ce qui prouve une fois de plus qu’avant de s’intéresser aux énergies renouvelables qui, comme toutes énergies ont leurs avantages et inconvénients, mieux vaut s’attaquer avant tout à la consommation globale d’énergie, et améliorer l’efficacité de l’utilisation de l’énergie (isolation, plus de veilles, mutualisation des transports…) afin de limiter notre consommation d’énergie (économie d’énergie)

Conclusion

La notion de durable/non durable est compliquée à définir. De la même manière qu’il ne faut pas confondre pollution et réchauffement climatique (ex : mieux vaut se chauffer au gaz qu’avec de l’électricité produite au préalable avec du charbon…), l’environnement est quelque chose de compliqué. Si en général, le bois est meilleur que le pétrole, il faut toutefois se questionner sur les relations causes/conséquences avant d’agir. Lecture connexe : Effet papillon, Comprendre l’écologie et agir

Cet article est désormais terminé. J’espère qu’il vous a plu et je vous souhaite une agréable journée sur Eco-Malin.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *