A la maison, qu’est ce qu’on peut faire ? Partie 2

[Suite de l’article: A la maison, qu’est ce qu’on peut faire – Partie 1] Pour agir à la maison pour diminuer votre emprunte sur l’environnement, il y a de nombreuses possibilités. En voici quelques unes.

L’électricité

Beaucoup de ne le savent pas, mais produire de l’électricité pollue. Au niveau mondial, environ 40% de l’électricité est produite avec du charbon. Ce taux varie énormément. Par exemple

– Au Brésil, pays disposant d’énormes ressources en eau et d’une population relativement faible, l’électricité est produite produite grâce aux barrages hydroélectriques. 82% de l’électricité provient des barrages, contre 2% pour le charbon à peine

– En France, la part de l’hydraulique plafonne à 14%. Mais grâce à son important parc nucléaire, seule 4% de l’électricité est produite au charbon

En revanche, de nombreux pays sont addicts au charbon: encore 44% de l’électricité y est produite au charbon, un chiffre qui baisse d’année en année mais demeure important. Aux USA, c’est 45% (et jusque 94% dans certains Etats comme au Kentucky), 82% en Chine et 88% en Pologne.

Quel que soit le pays où vous vivez, votre consommation d’électricité a un impact sur l’environnement: cela peut être sous la forme de co2 (centrales thermiques au charbon ou au gaz), sous la forme de déchets dont on ne sait quoi faire (nucléaire) ou encore de barrages lourd d’impact sur la faune et la flore locale.

 Si vous choisissez une autre compagnie électrique, faites attention. Certaines sont « écolo ». C’est le cas d’Enercoop ou de EDF EN. Cette dernière a par exemple investi 0,4 milliards d’euros pour créer une immense centrale solaire près de Toul en Lorraine (source). D’autres compagnies recourent largement aux centrales à gaz, 2,5 fois moins polluantes que le charbon, mais polluante quand même. Enfin, avec la hausse de la demande en électricité, de plus en plus d’opérateurs se tournent vers les centrales thermiques… Choisissez en conséquence votre compagnie. Au besoin demandez à la compagnie électrique ses sources de production, renseignez vous sur Internet… 

Se tourner vers les énergies renouvelables

Le second point important consiste à se tourner vers les énergies renouvelables pour sa maison : le vent, le soleil, les énergies hydrauliques, sans oublier que bien évidemment, avant de se tourner vers les énergie renouvelables, le mieux, c’est d’isoler mieux sa maison.

La puissance des économies d’énergie

La meilleur énergie, c’est celle qu’on ne consomme pas (économies d’énergie)

C’est un peu caricatural, mais avant de mettre de l’eau écolo (eau de pluie récupérée chauffée avec un panneau solaire) dans son bain, mieux vaut boucher la sortie d’eau. C’est plus logique. Sous cette métaphore, je veux dire par là acheter des panneaux solaires, pourquoi pas, mais peut-être vous auriez pu pour moins cher isoler mieux votre maison et avoir des meilleurs rendements ?

De même Acheter une voiture moderne hybride consomme peu de carburant. Mais sur le cycle de vie de la voiture (minerais de fer consommé, construction, destruction du véhicule) le bilan carbone de votre voiture s’alourdit. Mieux vaut prendre le bus ou faire du covoiturage pour diviser votre consommation de carburant par 2, voire déménager plus près de votre lieu de travail que changer de véhicule. Bref, pensez à faire des économies d’énergie avant toute autre chose…

Intérêts des panneaux solaires

Cela étant, installer des panneaux solaires, c’est toujours intéressant, d’autant plus que c’est renouvelable, même s’il y a toujours la problématique des panneaux solaires (on ne sait pas recycler les dalles) et il y a des aides financières de la part de la plupart des états, y compris aux Etats-Unis. Et tout du moins, c’est un placement financier comme les autres…

A noter: Outre les panneaux solaires photovoltaïques, il existe des panneaux solaires thermiques, bien moins onéreux et qui permettent de chauffer de l’eau chaude sanitaire (eau de la douche) et limiter votre facture de chauffage. En savoir plus

Audit énergétique de votre maison

Toute action nécessite de connaître les actions à mener. Donc avant de commencer à investir à tout va, commencez peut-être par faire un audit énergétique de la maison. Régulièrement, la compagnie locale (gaz, électricien…) peut inspecter les maisons et donner quelques lignes de conduite à adopter.

Consommer moins d’électricité

On pourra consommer moins d’électricité, par exemple en remplaçant les ampoules par des ampoules basse consommation. Remplacer une ampoule 100 Watts par une de 20 fait économiser, sur la durée de vie de l’ampoule (8.000 heures), environ 640 Kw/h d’électricité. Pour info, 640 Kw/h d’électricité, c’est :
– Environ 80 euros
– Environ 65 kg de co2 (autant que 400 kilomètres en voiture) en France.
– Environ 400 kg aux USA (autant que 2 000 kilomètres en voiture).

Avant d’acheter une voiture hybride ou de changer votre chaudière, des petits gestes simples et peu onéreux peuvent faire la différence.

Outil de mesure de l’électricité en direct

Un projet anglais montre les habitudes énergétiques permettant de savoir combien on a consommé, à l’instar de Google Powermeter. Cela permet de prendre conscience de sa consommation d’énergie. Juste pour l’information :

Optimisez votre consommation d’énergie

Pour réduire sa consommation d’énergie, on peut faire marcher le lave-vaisselle et la machine à laver seulement quand il est plein. S’il est seulement à charge pleine, il consomme proportionnellement 2 fois plus que s’il est 2 fois plus rempli.

C’est un concept à développer partout, car de nombreuses choses consomment autant quels qu’en soient le nombre d’utilisateurs. C’est le principe même de la voiture, qui par nature consomme autant d’essence quelque soit le nombre de personnes à l’intérieur (ce n’est pas tout à fait vrai,5 adultes dans une voiture entraîne une surconsommation de l’ordre de 15%, mais mieux vaut consommer 6,9 litres/100 à 5 que 5 voitures 6 litres/100 avec un seul passager dedans), d’où l’intérêt du covoiturage au niveau environnement comme au niveau financier.

Autour du gaspillage énergétique, qui en plus abîme les habits, le sèche-linge. On peut très bien sécher dehors ou à l’intérieur son linge. C’est autant d’énergie économisée. Et en plus l’eau quand elle s’évapore crée de la fraîcheur. Donc été, ca limite le recours à la climatisation et augmente le confort.

Moins cher, moins d’énergie.

De même, débrancher l’électronique, éviter les veilles. Même en mode stand-by, une TV consomme de l’ordre de 26 Watts, un ordinateur 4 Watts. C’est du gâchis pur. Au niveau national, c’est l’équivalent d’une centrale nucléaire qui est ainsi gâchée. Approfondir la réflexion : appareils électriques et veilles

Cet article est désormais terminé. J’espère qu’il vous a plu et bonne visite sur Eco-Malin.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *