Comment se chauffer moins cher ?

Avec la flambée des tarifs de l’énergie une tendance hélas appelée à durer, pour avoir chaud, vous avez le choix entre investir dans des pulls épais ou miser sur un thermostat connecté.

Selon le ministère de l’Environnement, le chauffage représentait 68 % de la facture énergétique d’un foyer en France en 2015, loin devant l’alimentation des appareils électroniques et électroménager et l’eau chaude avec une note moyenne par logement de 1 600 euros par an, que l’envolée des cours du gaz naturel et du pétrole, et l’impact sur les tarifs de l’électricité, viennent encore alourdir.

Il existe différents leviers pour agir sur ce poste budgétaire. Il faut tout d’abord établir le bilan énergétique du logement et réaliser des travaux d’isolation afin d’en finir avec les déperditions de chaleur. L’étape suivante consiste à installer un thermostat connecté. Si l’on en croit les études menées auprès des consommateurs ayant adopté ces assistants intelligents, les économies peuvent atteindre 10 % si l’on dispose déjà d’un thermostat classique et jusqu’à 40 % avec un chauffage basique. Soit 160 à 640 euros par an.

Réalisez jusqu’à 40 % d’économies par an.

Un investissement amorti en moins d’un an. Là où les thermostats classiques se règlent manuellement, ou se programment au prix d’une lecture attentive du mode d’emploi, les versions connectées misent sur l’automatisation et une gestion dynamique de la température. Sans oublier de soigner leur look.

Utiliser un thermostat connecté pour économisé de l’énergie

Les fabricants n’hésitent pas à solliciter d’illustres designers pour obtenir des boîtiers séduisants que l’on accroche volontiers sur le mur du salon. Philippe Starck a travaillé sur les modèles de Netatmo, Tony Fadell, le concepteur de l’iPod, se penchant sur le berceau du Nest. Surtout, avec leur écran tactile en couleur, ils s’avèrent bien plus simples à manipuler et à régler. Les modèles les plus intelligents n’ont même pas besoin d’intervention humaine. Bardés de capteurs (température, humidité, présence), ils apprennent seuls vos habitudes et savent quand vous êtes ou non chez vous afin d’ajuster la température en conséquence. Ces petits génies se pilotent à distance depuis une application implantée sur un smartphone ou une tablette.

Lire aussi :   Les ecogestes simples pour économiser l'éclairage

Pour un chauffage individuel au gaz, fioul ou bois, l’investissement s’établit entre 150 et 300 euros. Toutefois, avant de choisir votre équipement, vérifiez qu’il est bien compatible avec votre chaudière. L’installation d’un thermostat connecté apparaît à la portée d’un bon bricoleur, vingt minutes suffisant pour remplacer le vieux thermostat ou raccorder le boîtier relais à la chaudière. En cas de doute sur vos aptitudes, confiez l’opération à un pro (il vous en coûtera une centaine d’euros, couverts en partie par un crédit d’impôt à valoir sur l’achat du matériel).

Si vous disposez de radiateurs électriques, il faut recourir à une box couplée à des prises connectées ou à des actionneurs. L’investissement est alors plus élevé : 500 euros environ

Publier une réponse

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

12 − 2 =

Lire plus

Articles Liés