Voiture électrique

Une voiture électrique est une automobile équipée d’un moteur électrique, alimenté en électricité par des accumulateurs. Les voitures électriques sont à la mode et sont pour beaucoup de Français une technologie moderne et d’avenir. La technologie est pourtant ancienne et fiable : ainsi, la « Jamais contente » est une voiture électrique qui fut le premier véhicule à dépasser les 100 km/h… en 1899.

jamais-contente

La « jamais contente », voiture électrique, la première à dépasser les 100 km/h, en 1899

Des voitures jusque là à faible autonomie

En 1900, peu de voitures roulent à l’essence. Le reste des véhicules sont des véhicules à vapeur, et 1/3 des voitures qui circulent sont électriques… Le principal inconvénient des véhicules électriques qui a limité leur percée est leur faible autonomie – quelques dizaines de kilomètres généralement – et leur temps de recharge, long – plusieurs heures. De plus, les lobbys pétroliers n’ont pas fait grand-chose pour contribuer à améliorer la voiture électrique et permettre son essor… Les voitures électriques connaîtront leur apogée en 1912 et disparaîtront progressivement, notamment en raison de l’immense popularité de la Ford-T (source)

Pour remédier à ce problème, plusieurs solutions ont été trouvées :

Véhicules hybrides

Les véhicules hybrides disposent d’un moteur classique (à hydrocarbures) et un électrique. Les batteries sont alimentées lorsque l’on freine, et certains véhicules peuvent aussi être branchés au secteur. Ces véhicules sont intéressants à deux titres. Le premier est qu’en récupérant l’énergie du freinage, ces véhicules sont souvent économes – 4 à 5 litres aux 100 km. Le second est que ces véhicules sont puissants : si besoin, on peut activer les deux moteurs en même temps… Et ces véhicules, disposant d’un moteur à essence et électrique, ont une autonomie supérieure aux véhicules classiques…

Véhicules électrique nouvelle génération

De grands progrès ont été faits en matière de véhicules électriques. Ainsi, la Tesla Roadster est un véhicule électrique au design que l’on qualifiera de « sympa », qui peut rouler jusque 400 kilomètres avec une batterie pleine, atteint 200 km/h (bridée à 200 km/h) et accélère de 0 à 100 km/h en moins de 4 secondes. La bête consomme 135 Wh/km, soit environ 2 litres/100 km.

Tesla Roadster, véhicule électrique

Véhicules électriques légers

De par son prix et ses performances techniques, la Tesla Roadster est appellée à rester un véhicule de niche, mais a toutefois le mérite de redorer le blason des véhicules électriques. En revanche, le marché du véhicule électrique léger semble promis à un brillant avenir. En Chine, 100 millions de véhicules (essentiellement des véhicules à trois roues et des scooters) sont électriques (soit 40% des véhicules du pays). Pour 300 – 400€, vous pouvez acheter un scooter électrique d’une autonomie de 50 km. Pratique pour l’essentiel des trajets.

En France, le marché des véhicules électriques concerne avant tout des petits véhicules urbains – type Renault Zoé. Pratique pour une seconde voiture. Ou même une voiture principale. Au lieu d’acheter un véhicule à essence surdimensioné 90% du temps, mieux vaut peut-être rouler en véhicule électrique (la Zoé a une autonomie atteignant jusque 210 km, suffisant pour l’immense majorité des trajets des urbains, 85% des français roulent moins de 60 km par jour) quitte à louer un véhicule à essence lorsque vous partez en week-end ou en vacances. D’un point de vue écologique et financier, vous êtes gagnant. Quant au prix du « plein », 2 euro par plein, c’est plutôt correct…

Des batteries interchangeables

Autre innovation possible en faveur des véhicules électriques: Des systèmes de batteries changeables sont imaginés pour des voitures toutes électriques. Les stations services rechargeraient des batteries, et le « plein » consisterait simplement à échanger la batterie « usée » par une « neuve ». Une opération qui pourrait durer 5 minutes, un temps acceptable pour un « plein ».

Des voitures fonctionnement au solaire

Des voitures fonctionnant au solaire pourraient être intéressantes. Admettons qu’une voiture solaire puisse être recouverte de 3m² de panneaux solaires. Un m² panneau solaire en France peut produire environ 100 Kwh/an avec les rendements actuels. Admettons qu’on puisse avec de bons panneaux atteindre 150 Kwh/an. Une voiture ainsi équipée produirait 450 Kwh/an, de quoi rouler environ 3.300 km pour une consommation électrique de 135 Wh/km (à l’instar de la Tesla Roadster). Pour une voiture roulant 14 000 km par an, les panneaux solaires répondraient à environ ¼ des besoins de transport… à condition que la voiture reste garée en extérieur.

En savoir plus: voitures solaires, voiture électrique: pour ou contre

Cet article est désormais terminé. J’espère qu’il vous a plu et bonne visite sur eco-malin.com

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *