Vacances écolo

Partir pendant les vacances est devenu une exigence dans notre société. Nous voyageons toujours plus, vers des destinations proches ou lointaines. Des déplacements et des séjours qui ont évidemment un impact sur notre environnement. Pour profiter des vacances tout en respectant la planète, voici quelques astuces simple et faciles à mettre en pratique.

Avant le départ de vos vacances

Tout commence avant même le départ. Que vous partiez plusieurs semaines ou seulement quelques jours, mieux vaut adopter certains réflexes utiles (et économiques).

Débranchez tous vos appareils électriques. Si possible videz votre congélateur et votre frigo auparavant afin de les débrancher durant cette période car ceux-ci sont les plus grands consommateurs d’énergie. Par contre, si votre congélateur n’est pas vide et que vous devez le laisser branché, remplissez-le, au besoin de boîtes vides : un congélateur refroidit le vide, donc plus le congélateur sera plein, moins il consommera.

Eteignez aussi votre chauffage (d’ailleurs, pour les vacances d’été, il devrait être coupé depuis longtemps…). Si vous partez l’hiver et que vous souhaitez éviter un trop grand froid dans votre habitation, réglez le thermostat au minimum (par exemple sur 10-12°).

Veillez à fermer correctement vos portes et fenêtres – pas que pour les voleurs – en vérifiant aussi l’isolation.

Coupez également l’eau (une fuite soudaine fera autant mal à votre portefeuille qu’à la planète).

Pas besoin de partir loin

Passer des vacances près de chez soi peut aussi être l’occasion de redécouvrir sa région ou des lieux touristiques charmants et festifs que l’on n’a pas le réflexe de fréquenter en période de travail.

Les coins de campagne, les rivières, les plans d’eaux, les ballades, les manifestations organisées pendant les vacances… On évite ainsi de dépenser trop d’argent et d’essence dans les transports tout en se dépaysant et en faisant des choses que l’on a pas l’habitude de faire.

On pourra aussi préférer les endroits « proches » (Andalousie, Europe de l’Est…) aux destinations plus lointaines (Phuket, Amérique Latine…)

L’art de voyager

Pour ceux qui choisissent une destination lointaine mais veulent quand même agir pour l’environnement, mieux vaut opter de préférence pour les voyages en train, qui sont de loin les modes de transport les plus écologiques. Et plus vous réservez tôt, plus le prix est bas (par exemple, les billets prem’s de la SNCF).

Les trajets en avion de moins de quatre heures sont les plus nocifs car un avion consomme énormément au décollage et qui dit petites distances dit aussi plus de décollages. Les avions produisent le plus de dioxine de carbone par personne sur ce type de trajets, suivent la voiture, les trains et les bus.

Prendre un TGV entre Paris et Marseille ne pollue pas plus qu’un A/R de 25 km pour aller au boulot… Et vous pouvez Compenser votre co2.

Choisir un hébergement respectueux

De plus en plus de formules d’hébergement (hôtels, campings…) modifient leurs mauvaises habitudes pour mieux respecter le milieu.

Ils font attention à la consommation d’eau, d’énergie; ils limitent leur production de déchets; ils engagent leur personnel parmi la population locale…

Ces hébergements essayent également de créer un environnement sain, par exemple en utilisant des produits de nettoyage plus respectueux de la nature.

Renseignez-vous avant de réserver, et privilégiez ceux qui offrent le plus de garanties écologiques. Sinon préférez les petits hôtels locaux ou les campings aux grands resorts qui sont de grands gaspilleurs d’eau et d’énergie.

La lessive

Si vous ne changez pas vos serviettes ou vos draps quotidiennement chez vous, pourquoi changer vos habitudes en vacances?

Lorsque vous séjournez dans un hôtel, demandez donc à ce qu’on ne change pas quotidiennement vos sorties de bains, serviettes ou draps.

Certains hôtels le font d’ailleurs déjà.

Le comportement de l’eco-touriste?

En vacances, on oublie parfois certaines bonnes habitudes… parce qu’on est en vacances, mais la planète ne l’est pas !

Par exemple, éteindre les lumières quand on quitte la pièce, fermer le robinet pendant qu’on se brosse les dents…

Ce n’est pas parce que la consommation est souvent comprise dans le prix que cela autorise à gaspiller.

De même, on ne jette pas nos papiers et détritus dans notre jardin, alors respectez les lieux que vous visitez (forêts, plages, sites historiques…) : utilisez les poubelles ou rangez vos déchets dans votre sac en attendant d’en trouver une.

Les photos

Les appareils photos numériques ont plus d’un avantage, pas besoin de les énumérer.

Mais aviez-vous déjà pensé à l’impact écologique de ces derniers? Pas de gaspillage de papier et de produits chimiques nocifs, vous n’imprimez que les photos dont vous êtes satisfaits.

Les transports locaux

Pour visiter une ville ou aller à la plage, les transports locaux peuvent se révéler plus qu’attractifs: pas besoin de chercher sa route dans un ville que l’on ne connaît pas, ou pendant des heures une place de parking (ni de payer pour celle-ci), ou de reprendre une voiture surchauffée en fin d’après-midi.

Vu le prix de l’essence, les transports en commun sont aussi plus économiques. Certains hôtels et campings proposent d’ailleurs des navettes régulières vers les centres des villes ou vers la plage.

De même, rien ne vous empêche de vous déplacer en marchant, en vélo… un peu d’exercice avant de parvenir au sable chaud ne peut que vous faire du bien.

Les souvenirs pour voyager ecolo

Qui n’aime pas ramener un souvenir de ses vacances?

Rien ne vous empêche pourtant de vérifier d’où proviennent ces cadeaux. Acheter un t-shirt made in China en Espagne n’a rien de très espagnol…

Privilégiez les produits locaux, vous aiderez en même temps l’économie régionale.

Conclusion

Que ce soit en vacances ou chez nous, certains petits gestes écologiques peuvent faire la différence. Le statut de touriste n’autorise pas à faire tout et n’importe quoi. Le respect de soi passe aussi par le respect des autres, ne l’oublions pas. Et surtout, lorsque vous voyagez à l’étranger, n’oubliez pas que d’un certaine manière, vous êtes ambassadeur de votre propre pays. Donnez une bonne image de votre pays.

Les vacances sont l’occasion de visiter des lieux magnifiques, faisons donc en sorte qu’ils le restent, pour ceux qui y habitent et pour notre propre plaisir.

Cet article est désormais terminé. J’espère qu’il vous a plu et bonne visite sur Eco-Malin.com

Article rédigé par Créa’Tizef

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *