Télétravail

Le télétravail permet de faire travailler vos collaborateurs chez eux plutôt qu’au sein de l’entreprise. Si le télétravail ne concerne pas certaines catégories de travailleurs (commerciaux en contact « physique » avec le client, industries…), les employés de bureau ou cadre mobiles peuvent dans l’absolu télétravailler (travailler depuis un ordinateur peut se faire n’importe où).

Avantages du télétravail

L’avantage du télétravail est évident. Si le télétravail total n’est pas forcément évident (travail d’équipe), on peut instaurer du télétravail quelques jours par semaine afin de gagner du temps (et de l’argent) en ayant moins recours au transport et en travaillant dans un cadre de travail plus zen donc davantage propice à une forte productivité.

 Lecture complémentaire: Télétravail: pour ou contre

Intérêt du télétravail

Prenons le cas d’un collaborateur, un cadre commercial, qui habite à 15 km (40 minutes) de son entreprise. On lui propose du télétravail une journée par semaine.

Chaque année, ce collaborateur télé-travaillera 47 jours. Cela lui fera gagner 47 jours * 40 minutes * 2 = 3 760 minutes, soit plus de 60 heures en temps de transport… Cela sera profitable à la fois pour le collaborateur, qui sera moins stressé et donc plus détendu, et pour l’entreprise qui aura un collaborateur plus productif et plus reposé (il pourra dormir au lieu de conduire), donc plus rentable. De plus, motivé de pouvoir travailler chez lui, n’étant pas interrompu par ses collègues, notre collaborateur en sera d’autant plus efficace.

Enfin, notre collaborateur évitera de rouler 47 * 15 km * 2 = 1 410 km par an, soit une économie de près de 500€* par an, ce dont votre collaborateur vous sera gré. Cela évitera également le rejet de près de 300 kg de co2 dans l’atmosphère.

Conclusion

Economie d’argent, moins de stress et de pollution, productivité sont les conséquences directe du télétravail. Certes, le risque que la collaborateur paresse existe, mais des objectifs fixés à l’avance et un suivi des télétravailleurs empêchera ce risque d’arriver. Vous pensez que votre collaborateurs ne peut pas travailler à distance ? Faites en sorte qu’il réponde à l’avance aux questions de ses subordonnés pour qu’ils deviennent progressivement autonome… Des logiciels de contrôle et de suivi des collaborateurs existent également.

Bref, si le télétravail a ses limites (manque de distinction vie professionnelle/vie privée, isolement, non-adapté à certain type de travail), il fait partie du mix de solutions (avec les économies d’énergie, les énergies renouvelables) vers un développement plus durable, à savoir un monde plus respectueux de l’environnement, mais également plus efficace (moins de besoin de transport) et plus respectueux du bonheur individuel (plus de temps libre, moins de stress) Dans entreprises comme IBM pourraient faire travailler jusqu’à 15-20% de leurs collaborateurs à distance… Alors, pourquoi pas vous ?

Cet article est désormais terminé. J’espère qu’il vous a plu, et vous souhaite une agréable visite sur Eco-Malin.com

Ressources

Lecture complémentaire: Télétravail: pour ou contre

* Base : Indemnité kilométrique incluant le coût réel d’utilisation d’un véhicule, soit 0,35€/km, soit 493,5€/an

** Base : 8 litres/100 km, 2,4 kg de co2/litre de carburant. Soit 282,24 kg de co2

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *