Tag Archives: ecoproduits

Rechargez les cartouches de votre imprimante!!!

Le marché des imprimantes est particulier : les constructeurs proposent des prix ultra compétitifs, souvent (toujours ?) à perte, se rattrapant ensuite sur la vente de recharges. Mais évitez de succomber au piège et préférez acheter des imprimantes peut-être plus chères mais dont on peut recharger les cartouches d’encre. Une cartouche vendue 30 ou 50 euros ne contient que quelques centimes en encre… Le reste, c’est de l’électronique… et de la marge.

Peinture écologique

Une peinture est composée de différents ingrédients, dont un pigment (donne la couleur à la peinture), un liant, qui lie le pigment et donne de la consistance à la peinture. Enfin, un diluant ou solvant rendant la peinture liquide. Le problème est que la peinture classique est un produit aux composés toxiques. En effet, nombre de produits dans une peinture sont volatiles et nombre d’entre eux peuvent être nocifs pour la santé. Ainsi, dans une pièce récemment peinte, je suis ainsi obligé d’aérer sans cesse ma chambre si je ne veux pas avoir un mal de gorge au réveil… Pourtant, il existe une solution : La peinture écologique

Ingrédients Eco-Produits

En ces temps où l’état de notre planète devient de plus en plus préoccupant et inquiétant, nombreux sont les gens qui tentent de faire leur part pour aider l’environnement. En temps que simple citoyen, nous ne pouvons pas prendre de décisions politiques pour empêcher les usines de polluer par exemple, mais nous pouvons poser de petits gestes au quotidien. Un geste simple que tout le monde peut faire est de réduire sa consommation de produits nettoyants chimiques ou encore mieux, l’éviter. C’est ce que nous allons voir maintenant dans cet article:

Eco-produits

Les eco-produits sont de plus en plus présents dans les rayons de supermarché mais ont encore du mal à être intégrer dans les ménages. Les mentalités ont du mal changer et à agir vers le long terme. La population urbaine est la plus concernée pourtant c’est celle qui garde le plus ses «mauvaises habitudes ». Ne pensant qu’à court ou moyen terme, la population urbaine s’enfonce dans le cycle de la consommation des produits à hautes conséquences sur l’environnement.