Pneus sans air

Les pneus représentent un défi environnemental important pour la société et les automobilistes, mais de nouvelles solutions innovatrices pourraient rendre la tâche de récupération plus facile. Rappelons qu’il y aurait au monde 1,015 milliards de voitures en circulation pour 2012… avec au moins 4 pneus chacune! Quant au nombre de pneus, on chiffre la production journalière à 800 millions, ce qui représente 292 milliards de pneus produits par année. Et ces vieux pneus en fin de vie, on les retrouve dans les décharges publiques, site d’entreposage et malheureusement aussi dans la nature malgré l’interdiction de jeter ses déchets à tout hasard.

Les solutions actuelles

De nombreuses solutions sont déjà en action afin de limiter la pollution liée aux pneus. Certains pays comme Les États-Unis et la France brulent dans des centrales thermiques les pneus. Une proportion est aussi acheminée vers des usines de cimenterie et sidérurgie afin d’être brûlée pour la génération de chaleur. Malheureusement, les systèmes d’antipollution ne sont pas tous équivalents et la présence de métaux lourds dans les pneus limite l’exploitation de cette solution.

On retrouve aussi une filière qui recycle les pneus en donnant une deuxième vie au caoutchouc par le biais de produit de consommation et mobilier urbain. Vous retrouverez par exemple des sandales (tongs), des tapis pour la maison ou des jeux pour enfants dont la matière première consiste en pneus réutilisés.

Vers un pneu réutilisable

Ce qui semble encore plus prometteur pour l’environnement est le développement d’un pneu dont la matière première sera réutilisable pour créer un nouveau pneu. Cette alternative passe par l’utilisation d’une autre matière de base que le caoutchouc synthétique. C’est justement ce que Bridgestone, le plus grand manufacturier de pneus au monde, à mis de l’avant lors du dernier Salon de l’auto de Tokyo, un pneu sans air en résine synthétique 100% recyclable.

La résine synthétique peut en effet être fondue et remoulée pour faire un nouveau pneu. Avec la semelle aussi réutilisable, ce pneu est sans doute l’alternative la plus intéressante pour années à venir. Puisque ce pneu est sans air, on limitera aussi les pertes et gaspillages dus aux crevaisons. Car oui, en plus d’être recyclable, ce prototype de pneu est increvable!

Interrogé sur le sujet, le distributeur de pneu Unipneu, l’un des plus gros au Canada, affirme ne pas avoir de données quant à la disponibilité des pneus sans air Brigestone. Le distributeur affirme toutefois que ces pneus pourraient être mis en marché d’ici 5 ans, le temps que la production en série soit plus rentable. Aucun indice non plus sur le prix de détail qui devrait être tout de même plus élevé que le pneu actuel.

Avec une auto électrique munie de pneus 100% recyclables, nous nous approchons tranquillement d’un moyen de transport beaucoup plus responsable écologiquement. Rappelons que le transport en commun demeure tout de même une alternative beaucoup plus intéressante pour combler vos déplacements tout en limitant votre empreinte écologique!

Article écrit par Lisa le 4 juin 2012

Une Réponse to Pneus sans air

  1. lionel dit :

    Bonjour.
    Tous les pneus sont recyclables !
    Si mes souvenirs sont bons, il y a environ 30 ou 35 ans un marseillais avait trouvé un moyen simple et efficace pour récupérer les matériaux constitutifs des pneus. Il les empilait dans un grand réservoir, les congelait à l’azote liquide, (récupérait l’azote) et donnait un grand coup de pilon. Le caoutchouc, la carcasse acier…. tout se désagrégeait, il ne restait plus qu’à tamiser et trier les débris. Malheureusement aucun fabricant de pneus ne lui a racheté cette matière première prétextant que c’était trop dangereux de fabriquer des pneus avec du recyclage.
    C’est vrai qu’avec nos routes défoncées et les vitesses supersoniques qui sont autorisées …..

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *