Equilibre de Nash

En 2010, la Chine a émis 7 MT de CO2, les USA 6 MT, l’UE 5 et le reste du monde 3, soit le monde environ 21 MT pour le monde entier, au risque de provoquer un réchauffement climatique aux conséquences très grave, pour l’environnement comme pour l’homme (catastrophes naturelles coûteuses, 30 millions de réfugiés climatiques Bangladais si le niveau de la mer augmente de 1 mètre…) Comment faire pour diminuer les émissions de CO? C’est cette question que nous allons voir au cours de cette article, abordée autour de la problématique de la théorie des jeux et notamment de l’équilibre de Nash. Explications:

Epurer les eaux… sans rien faire

Plutôt que de construire des usines de recyclage des eaux usées, des communes ont choisi, pour recycler les eaux usées, d’implanter des jardins composés de plantes… qui recyclent les eaux naturellement. Le prix d’investissement est le même qu’une usine pour la conception et la création, mais le coût d’usage par la suite est 3 moins élevé. Des communes comme Honfleur ou Vezins ont fait ce choix… Certes ca prend de la place – 3 hectares pour 2.000 habitants. Mais cela signifie aussi que théoriquement, couvrir 1000 km² (1/5 d’un département français) suffirait pour couvrir tous les besoins Français comme vous pouvez le voir dans cette vidéo…

El-Hierro: 100% d’énergies renouvelables

Une petite île de l’archipel Canaries, s’apprête à se passer à 100% du pétrole. Impossible ? Des éoliennes sont installées pour produire de l’électricité. Lorsqu’il y a trop d’électricité, comme c’est très difficile de stocker de l’électricité en masse avec des batteries, de l’eau de mer est pompée vers un lac en amont… Lorsque le vent se fait plus rare, l’eau redescend les pentes et alimente une centrale hydroélectrique (technologie STEP).

Ecoparc de Kalundborg (au Danemark)

La maxime « Rien ne se perd, rien ne se crée, tout se transforme (Lavoisier). Dans la nature, les déchets des uns sont les ressources autres. Lorsqu’un animal ou un végétal meurt, il se transforme en nutriment utilisé par d’autres plantes ou d’animaux (charognards). Il y a le cycle du carbone, il y a également le cycle de l’eau. Bref, contrairement aux idées reçues, la nature pollue et produit énormément de déchets, et produit notamment 20 fois plus de co2 que ne le produit l’homme. Mais la nature recycle 100% de ses déchets… C’est ce qui fait son caractère durable…  Pourquoi ne pas s’inspirer de ce modèle pour l’entreprise ? Non seulement ce serait écologique, mais également économique. Au lieu de payer pour se débarrasser d’un déchet, autant gagner de l’argent en utilisant ce déchet pour produire quelque chose d’autre non?  C’est ce que nous allons voir au cours de cet article au cours de deux exemples.

Durable/Pas durable

Petit jeu : laquelle des énergies ci-dessous est la mieux ? Réponse a: le bois. Réponse b: le pétrole… Quelque soit la réponse que vous choisissez, vous avez à la fois raison et à la fois tort. Dans le domaine de l’environnement, tout est plus compliqué qu’il en a l’air, on ne peut pas généraliser et faire de simplifications à outrance. Découvrez dans cet article la différence entre quelque chose de durable et de non-durable.

Développement durable et théorie des jeux

Les hydrocarbures sont sur le court terme une source d’énergie abondante et bon marché (si l’on néglige les coûts cachés, aussi appelés externalités négatives, engendrées par la pollution), très efficace et cela permet de faire de gros profits. Sur le long-terme en revanche, les hydrocarbures sont horriblement cher (produit en lui-même + conséquences sur la santé humaine + conséquences sur la nature) et en quantité limitées. On devrait donc se tourner logiquement vers les énergies renouvelables. Mais on ne le fait pas. Ou pas beaucoup. Pourquoi ? C’est ce que nous allons voir au cours de cet article.

Cycle de vie

Le cycle de vie désigne l’ensemble de la vie d’un produit, de son élaboration à sa destruction. De nombreux produits consomment beaucoup plus de ressources qu’on ne le pense.

Comment contribuons-nous au réchauffement climatique ?

Dans la plupart des cas, dans la plupart des parties du monde, quand on use de l’énergie, nous produisons du co2. Diminuer les émissions de co2 pour aider à limiter le réchauffement climatique est possible, dès maintenant. C’est ce que nous allons voir au cours de cet article.

Investir pour l’environnement, c’est rentable

Quand on pense à l’environnement, on pense souvent : « utopique », « bobo », « trop cher ». Pourtant, c’est dommage, car agir pour l’environnement, outre les impacts positifs sur la nature, ont un impact positif pour l’homme. Après tout, l’homme vit dans un environnement naturel, donc il faut préserver la nature ne serait-ce que pour notre propre avenir. Enfin, les catastrophes naturelles coûtent très cher. Quand on s’imagine le coût des catastrophes climatiques, par exemple 15 000 morts par an liés aux voitures en France, ou les 200 milliards de dollars liés à KATRINA, les grands tunnels pour contrôler l’eau, si on ajoute tout, ca fait des milliards.

A la maison, qu’est ce qu’on peut faire ? Partie 2

[Suite de l’article: A la maison, qu’est ce qu’on peut faire – Partie 1] Pour agir à la maison pour diminuer votre emprunte sur l’environnement, il y a de nombreuses possibilités. En voici quelques unes.