Les piles rechargeables

Avec l’accélération du rythme de la vie, le nomadisme devient de plus en plus fréquent, avec en corollaire l’émergence de toute une série d’appareils électroniques nomades. La majorité d’entre eux fonctionnent avec des batteries (téléphones et ordinateurs portables, tablettes…), d’autres (lampes de poche) fonctionnent essentiellement au solaire ou à la manivelle. Ceci étant, certains produits continuent d’utiliser des piles: la preuve s’il en est: 600 millions de piles continuent d’être vendues chaque année en France (source) soit 19 par seconde. Or, cela coûte cher, et c’est très polluant: seulement 31% des piles sont recyclées en France (source) malgré leur très forte dangerosité (ne les jetez jamais à la poubelle ou dans la nature, mais ramenez les dans les bacs de recyclage mis à disposition dans les commerces). Il existe pourtant une solution très simple pour limiter le problème: les piles rechargeables.

La solution écologique: les piles rechargeables

Investissez une bonne fois pour toutes pour un bon chargeur et des piles rechargeables, de préférence de haute-capacités, 2000mah au minimum. Chaque pile pouvant être rechargée plusieurs centaines de fois, une fois quatre ou cinq piles en votre possession, vous n’aurez plus jamais (ou alors dans bien des années quand vos piles rechargeables seront mortes) à acheter de nouvelles piles.

Enfin, d’un point de vue strictement écologique, une pile rechargeable pollue en moyenne 10 à 50 fois sur sa durée de vie que des piles classiques.

 

Actuellement, 20% des piles achetées en France sont rechargeables. Et vous, utilisez-vous plutôt des piles rechargeables ou classiques? Je vous invite à vous exprimer en postant un commentaire dans cet article, et vous souhaite une agréable visite sur eco-malin.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *