Les grands projets dans le renouvelable

Toute activité humaine pollue, plus ou moins. La croissance démographique et économique provoquent une augmentation de la consommation d’énergie, et donc une augmentation des émissions de co2. Face à ce problème, il existe 2 grandes solutions:

1) Faire des économies d’énergie (en utilisant l’énergie de façon plus efficiente). Il est plus facile de diviser par 2 la consommation de carburant en faisant du covoiturage que d’améliorer les rendements des moteurs par 2 par exemple.

2) Investir dans les énergies renouvelables, afin d’utiliser des sources d’énergie plus propre. Dans cet article, nous allons parler de quelques énormes projets dans le monde qui vont dans ce sens là.

 

1. En Europe

Initialement leader en énergies renouvelables, l’Europe a énormément avancé dans ce domaine, même si le chemin reste long avant d’aboutir à un développement durable.  Certains pays ou villes sont proches de cet objectif: Güssing, en Autriche, a atteint une indépendance énergétique de 100% comme vous pouvez le lire ici: http://www.mediaterre.org/europe/actu,20060630072000.html.

De son côté, la Suède, pays avancé, souhaite se passer de pétrole d’ici 2020, comme l’explique cet article http://www.naturavox.fr/Objectif-petrole-en-2020.html


En Suisse, pays très prospère où acheter une voiture n’est pas un problème, financièrement parlant, seul 1/3 des gens prennent la voiture pour aller au travail. Le reste: transport en commun, vélo, marche à pied.

En France aussi, on pollue de moins en moins. Le nucléaire a permis de limiter les rejets de co2 (mais crée d’autres problèmes). Le prix des carburants augmente, incitant les gens à rouler avec des petits modèles de voiture. Les investissements augmentent dans les énergies renouvelables (comme le mégaprojet de Toul), bilan: les émissions de co2 ne cessent de diminuer en France comme vous pouvez le voir ci-dessous

emissions-co2-france-monde

 

Et des projets ambitieux sont en cours de développement, comme Desertec, dont le but est d’utiliser l’énergie du Sahara (énergie solaire) afin de créer un système énergétique pouvant à terme fournir les 2/3 de l’énergie consomme en Europe de façon propre.  Un projet sans doute improbable mais qui a le mérite d’amener une réflexion intéressante sur le sujet. En savoir plus: http://fr.wikipedia.org/wiki/Projet_Desertec

2. Aux USA

Les USA sont un pays très pollueur. Chaque habitant rejette 3,5 fois plus de co2 qu’un Français, alors même que le niveau de vie n’est que 20 ou 30% supérieur. En cause: un prix excessivement bas des carburants, incitant à l’étalement urbain, et une électricité massivement produite au charbon.  Mais les choses bougent. Ne comptez pas sur les grandes majors pétrolières ou sur les grands fabricants de voiture, ils sont incapables de changer.

Non, comptez sur les start-up. Google investit dans des energy grid un système logiciel pour améliorer la distribution d’énergie, mais aussi finance, à coup de milliards de dollars, des projets d’énergie solaire ou des champs d’éoliennes. Des petites start-up ont innové et proposent désormais des voitures puissantes et sexy, 100% renouvelables, comme Tesla motors.  Et de nombreux projets de crowdsourcing pour financer les énergies vertes sont en train d’être montées.

Enfin, en 2012, les éoliennes ont été la principale source d’énergie dans les nouveaux projets de production d’électricité aux USA (42% des nouveaux projets) loin devant le gaz et le charbon.

3. En Chine

La Chine est un pays en plein boom (8% de croissance par an), et la demande en énergie explose: plus de voitures sont utilisées avec l’essor de la classe moyenne, et l’électricité est produite à 80% au charbon. Bilan: 97% des villes Chinoises sont polluées à des niveaux dangereux et un Chinois pollue désormais autant qu’un Européen…

Mais la Chine n’a pas dit son dernier mot. En effet, la Chine est déjà le leader mondial des énergies renouvelables comme vous pouvez le lire ici: http://www.unfrancaisapekin.com/developpement-durable-en-chine-7-choses-que-vous-ignorez/

– La Chine produit 70% des panneaux solaires mondiaux

– En 5 ans, la Chine a construit le plus grand réseau de TGV du monde. Et 65% des nouvelles lignes de TGV se font en Chine (qui ne comporte que 20% de la population mondiale), contre 0% aux USA. La Chine dépense chaque année 80 milliards de dollars en lignes à grande vitesse, et dépensera même plus de 100 milliards de dollars cette année (source)

– La Chine fait ce qu’aucun autre pays ne pourrait faire: les véhicules électriques sont courants, les voitures limitées (plaques d’immatriculation en nombre limité, restrictions de rouler 1 jour par semaine), les budgets pour étendre le métro sont quasiment illimités. D’ailleurs, à Beijing, 3 à 4 lignes de métro sortent de terre tous les ans…

– Les Chinois ont monté une industrie aéronautique de toute pièce. Leur prochain avion? Le Comac 919, un avion plus économe en carburant que les avions existants

Les éoliennes

La Chine investit 2 fois plus en éolienne que les USA (n°2 mondial), l’Allemagne (n°3) et l’Espagne (n°4) réunis. La Chine voit grand. La Chine a par exemple décidé de créer 7 méga champs d’éoliennes. Le premier champ se trouve dans la province de Gansu, dans le Nord-Ouest du pays.

Guansu, Nord-Ouest de la Chine

Le champ de Gansu est le premier méga champ d’éolienne lancé en Chine. Grand de 10 000 km², l’équivalent de la taille de l’île de France, le champ d’éolienne voit grand. Commencé en 2009, 1 an plus tard, le champ produit autant d’électricité que toutes les éoliennes du Royaume-Uni réunies.

36 éoliennes sont plantées tous les jours, l’équivalent d’une toutes les 40 minutes, 24h/24, 365 jours par an. L’objectif: 40 Gw installés d’ici 2020, l’équivalent de 40 réacteurs nucléaires: http://en.wikipedia.org/wiki/Gansu_Wind_Farm. Un projet comme un autre en Chine.

 

Synthèse

L’Homme pollue, c’est évident, mais l’Homme est intelligent. Il a su aller sur la Lune, maîtriser la fission de l’atome, guérir de nombreuses maladies… Je reste confiant dans le fait que l’Homme saura trouver une solution au problème énergétique actuel, ne serait-ce que parce que les énergies renouvelables seront de plus en plus rentables comme je l’explique ici: http://www.unfrancaisapekin.com/developpement-durable-en-chine-7-choses-que-vous-ignorez/, et que de nombreux entrepreneurs ambitieux souhaitent changer les choses.

Esperons simplement que les changements se feront tant qu’il en est encore temps (d’ici 2020-2025) afin d’éviter le pire niveau réchauffement climatique, et faire en sorte de rendre pérenne le niveau de vie et l’économie actuelle car plus on agira tard, plus les effets négatifs du réchauffement climatique se feront sentir: catastrophes naturelles, maladies, récession économique, guerres…

Cet article est désormais terminé. J’espère qu’il vous a plu et bonne visite sur Eco-Malin.com

8 Réponse à Les grands projets dans le renouvelable

  1. Stéphane dit :

    Votre article et votre blog en général apporte une touche d’optimisme agréable au débat sur le réchauffement climatique, la fin des énergies fossiles etc… J’espère comme vous que l’homme est assez ‘intelligent’ pour trouver des solutions mais je pense quand même que l’homme ne réagit pas assez vite face à l’ampleur du problème…

    • martin dit :

      C’est une question d’argent et d’enjeux (géo)politiques plus qu’une question de technologie. Que l’essence passe à 5€ le litre et la consommation sera en chute libre en France, entre systeme D (covoiturage, vélo) changement d’habitudes (véhicules électriques) et nouveaux marchés qui s’ouvrent aux start up innovantes.

      Vive le pétrole cher, cela force les gens à être créatif et à lutter contre le gâchis (a une époque, le pétrole était le liquide le moins cher, moins cher que l’eau ou le coca cola aux USA, on a vu ce que cela a donné…)

  2. Jos @ fenêtre PVC dit :

    Bonjour Martin,

    Tu parles du projet Desertec. Connais-tu Supergrid qui vise à mieux interconnecter les sources d’énergies renouvelables en Europe au moyen de liens HVDC?

    On parle beaucoup de la Chine et surtout des USA quand on parle de pollution. Mais comme tu le dis ici, ils investissent énormément dans les énergies renouvelables.

  3. martin dit :

    Oui j’en ai entendu parler, mais je ne crois pas trop au projet. Il y a trop d’acteurs en jeu, trop d’enjeux géopolitiques derrière, et sans doute de gros lobby qui tirent les ficelles de tout cela.

    Pour la Chine, tu as raison. Certes 80% de l’électricité est produite au charbon en Chine, mais difficile de faire autrement quand le demande en électricité augmente de 12% par an. Mais la Chine investit à fond dans le renouvelable. Elle est obligée en même temps.

    L’air est si dégueulasse à Pékin que l’aéroport doit fermer par manque de visibilité en cas de gros pic de pollution donc baisse du PIB, la pollution provoque des maladies, donc baisse de productivité… j’avais lu que la Chine perdait 7% de PIB à cause de la pollution… Et que dire des autres villes, où aucun étranger ne vit…

    En tout cas, ca bouge vite en Chine… On critique les Chinois, en attendant, leurs normes de pollution pour les voitures dépassent celles des USA, ils investissent autant voire plus que l’ensemble du reste de la planète réuni pour le solaire, le nucléaire, le métro, le TGV…

    A bientôt 🙂

  4. En effet, la Chine est en train de devenir leader en terme d’énergie renouvelable. Leur croissance est tout simplement incroyable!

  5. martin dit :

    Le gouvernement Chinois a un budget quasi-illimité. Il y a certes de nombreuses usines polluantes en Chine, et l’air de Pékin (sable du désert de Gobi + usines environnantes + voiture + centrales électrique au charbon alentours) est souvent dégueulasse, mais les projets sont énormes. Les Chinois investissent aussi au taquet à l’étranger dans les ENR.

    http://cleantechnica.com/2013/06/10/china-has-invested-billions-of-dollars-in-renewable-energy-projects-in-us-europe/

    L’Europe commence à taper sur les doigts de la Chine au sujet du dumping sur le prix des panneaux solaires Chinois (la Chine c’est >80% du marché mondial des panneaux solaires), accusant la Chine de vendre à perte les panneaux solaires.

    Le dumping est peut-être mauvais pour l’industrie Européenne, mais c’est un deal gagnant/gagnant. En subventionnant les exportations de panneau solaire, le gouvernement Chinois permet à l’Europe de se fournir en panneaux solaires à bas prix. En quelque sorte, le gouvernement Chinois subventionne l’électricité consommée par les consommateurs Européens.

    Quant à la Chine, même en vendant à perte à l’Europe, elle est gagnante.

    – 1) Les subventions données aux producteurs d’électricité restent dans le pays, cela ne fait que faire circuler l’argent dans le pays

    – 2) En subventionnant les producteurs de panneau solaire, cela booste leur compétitivité donc leur vente, ce qui permet de bénéficier d’économies d’échelles sur le long-terme

    – 3) Les exportations de panneau solaire permettent de contribuer à l’excédent commercial de la Chine

    – 4) Les ENR installées en Chine permettent de limiter la pollution (donc le coût des maladies à soigner ensuite), de créer des emplois et de limiter l’importation (charbon, pétrole) de la Chine, donc de favoriser encore une fois leur balance extérieure

    Ce qui est impressionnant en Chine, c’est que le gouvernement Chinois (pour les ENR et bien d’autres domaines) se contrefiche de la rentabilité immédiate des investissements, ils voient la rentabilité d’un projet dans sa globalité (externalités sur le reste de la société) et sur le long-terme.

    A bientôt 😉

  6. Stuart R. Palmer dit :

    Les différents pays de l’Union ont donc mis en place des politiques plus ou moins volontaristes en matière d’énergies renouvelables en associant des mesures économiques, légales et sociales.

  7. Agnes Avila dit :

    producteur mondial d’énergie éolienne en 2007 derrière l’Allemagne, l’Espagne, les États-Unis et l’Inde. Ce pays déclare le 10 février 2007 ne pas avoir les moyens de passer aux énergies propres. Son objectif est alors une puissance éolienne installée de 20 GW en 2020, soit une augmentation de plus de 1 GW par an. Cet objectif, modeste en regard de sa production d’électricité qui a augmenté de 860 TWh en 3 ans (1 640 TWh en 2002), essentiellement par une multiplication de centrales au charbon, est finalement dépassé dès 2009. En 2011, la Chine dispose du plus gros parc mondial installé, avec 62 GW.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *