Le confort d’été

En été, même lorsque les températures extérieures restent agréables – 20 à 25°C – la température monte très vite à l’intérieure des maisons. Cela s’explique facilement grâce à l’effet de serre. En journée, le soleil qui tape fera monter la température à l’intérieure des maisons, parfois à un niveau supérieur à la température extérieure, et la chaleur sera maintenue sur place la nuit grâce aux isolations de la maison, aux fenêtres, … Comment faire pour avoir moins chaud en été, tout en polluant moins et en dépensant moins d’argent ? C’est ce que nous allons voir au cours de cet article.

Plan de l’article

Introduction

Une des solutions pour avoir moins chaud en été est de climatiser sa maison. Mais, outre le coût élevé de la climatisation – appareils de plusieurs centaines d’euros, consommation électrique élevée de généralement 1000 watts ou plus par appareils, …, la climatisation pollue. Car il a fallu de l’énergie pour créer l’appareil, de l’énergie pour l’électricité consommée – même en France avec le nucléaire, produire 1 Kwh nécessite 50 grammes de co2 contre 500 en Allemagne par exemple – laisser une climatisation de 1 Kw allumée 6 heures par jour durant 2 mois produira 18 kg de co2, soit autant qu’en roulant 100 km en voiture. Enfin, les gaz climatisant sont de puissants gaz à effet de serre, jusqu’à 2000 fois plus puissants que le CO2, et les microfuites de ses polluants contribuent au réchauffement climatique.

 

N.B: Nous noterons *** les idées les plus efficaces, coutant le moins, … ; ** les idées moyennes, et * les idées pas mauvaises, mais pas idéales non plus.

Idée n°1 : Aérer le matin

Installez un thermomètre affichant la température intérieure et extérieure, et aérez le matin tant que la température extérieure est inférieure à celle de la maison. Dès que les choses s’inversent, fermez vite vos fenêtre, et fermez partiellement vos volets, notamment ceux des fenêtres exposées au Sud, afin de limiter les rayons lumineux arrivant chez vous et donc de limiter la hausse des températures. En savoir plus

Coût : *** (0 euros)
Efficacité : ***
Facilité : ***
Pollution : ***

Idée n°2 : Étendez du linge mouillé

Lorsque cela est possible, étendez du linge mouillé – si vous n’en avez pas de disponible, mouillez un drap – que vous suspendrez chez vous. Cela rafraîchira l’atmosphère. En effet, l’eau a tendance à s’évaporer, et pour ce faire, a besoin d’énergie pour se transformer d’un état liquide à un état gazeux. Cette énergie, elle la trouvera dans la chaleur de l’air. L’eau, en s’évaporant, rafraîchira donc la température de l’air.

Astuce: Si vous trouvez que l’eau ne s’évapore pas assez vite, créez un courant d’air en ouvrant 2 portes ou en plaçant un ventilateur devant le drap, pour que l’eau du drap s’évapore plus vite.

Coût : *** (0 euros)
Efficacité : **
Facilité : *
Pollution : **

Idée n°3 : Achetez un ventilateur

Un ventilateur, contrairement aux idées reçues, ne rafraîchit pas la pièce, mais au contraire a tendance à la réchauffer. Pour une raison simple : remuer l’air ne rafraîchit pas l’air, tandis que la consommation électrique du ventilateur, se dissipant sous forme de chaleur (effet Joule) réchauffe (très faiblement) l’air. Mais le ventilateur a l’avantage de faire diminuer la température perçue, et joue donc le rôle d’un rafraichisseur d’air.

Coût : **
Efficacité : **
Facilité : **
Pollution : *

Idée n°4 : La clim malin

Si malgré tout, vous avez trop chaud, utilisez la clim. Mais exigez des climatisations offrant les meilleurs rendements entre froid produit et consommation électrique, et également offrant une possibilité de réversibilité, à savoir en hiver qu’elle produise du chaud et rejette à l’extérieur du froid. Pour cela, il vous suffira de choisir des appareils A ou A+. Parfois plus chers à l’achat, ils seront largement rentabilisés par une consommation électrique moindre.

NB: Généralement, pour 1000 Watts consommés, une climatisation produit 3000 Watts de froid et 3000 Watts de chaud + 1000 Watts de sa consommation électrique, soit 4000 Watts de chaleur.

Enfin, n’utilisez la clim que si c’est vraiment nécessaire, en dernier recours, s’il fait plus de 25 ou 26°C à l’intérieur de la maison (72 à 78,8°F), et ne cherchez pas à utilisez la clim pour atteindre une température à l’intérieure de 20°C. De toutes façons, il est mauvais de subir des chocs thermiques et donc qu’il y ait une différence de plus de 5 degrés environ entre la température de la maison et la température extérieure.

NB: L’ADEME suggère d’utiliser la climatisation que lorsqu’il fait au moins 26 degrés, avec un maximum de différence de température avec l’extérieur de 5 à 7 degrés. La clim doit plutôt être perçue pour limiter la chaleur. Ainsi, je connais des personnes qui ont une climatisation prévue pour 30m². Mais en aérant le matin, la climatisation arrive à maintenir la température d’une maison de 100m² à 24-25°C allumée en permanence.

Achetez donc des petites climatisations, une climatisation dans chaque pièce ne sert à rien, une grosse climatisation à bon rendement, mais sous-calibrée pour la taille du logement, avec un flux d’air pour diffuser la chaleur à tout le logement –portes ouvertes, ventilation – suffira.

 

Coût : *
Efficacité : ** *
Facilité : *
Pollution : 0 (mauvais)

Idée n°5 : Limitez les appareils énergivores

En matière d’énergie, rien ne se perd, rien ne se créée. Cela signifie que pour chaque watt d’électricité consommée, ce watt sera soit transformé en lumière, soit, le plus souvent, en chaleur. Utiliser un four à 2000 Watts en été revient au même que chauffer la maison en pleine chaleur avec 2 radiateurs d’appoint de 1000 Watts. Préférez donc manger froid, ou l’utilisation du micro-ondes, moins énergivore.
Coût : **
Efficacité : **
Facilité : **
Pollution : **

Idée n°6 : Optimisez votre logement

Pour ceux qui rénovent leur logement ou qui construisent votre logement, concevez votre maison d’une manière à limiter les déperditions de chaleur en hiver – triple vitrage au nord, isolation renforcée, … – tout en récupérant un maximum de chaleur – baie vitrée au sud… – mais avec un système permettant également de limiter cette chaleur en cas de grosses chaleurs en été : stores, arbres permettant d’ombrager le jardin et la baie vitrée, …

Une telle conception est intéressante, car une baie vitrée au nord serait un gouffre à chaleur, alors qu’à l’ouest, elle chaufferait excessivement la maison en été, car le soleil est le plus intense l’après-midi, quand le soleil est à l’ouest. A l’ouest, prévoyez donc des petites fenêtres !
Coût (court terme): 0 (onéreux)
Coût (long terme): *** (très rentable)
Efficacité : **
Facilité : ***
Pollution : ***

Synthèse

Comme vous le voyez, il est possible de ne pas souffrir de la chaleur sans vous ruiner en climatisation et en limitant votre consommation d’énergie. De quoi faire un geste pour l’environnement et des économies d’argent. Cet article est désormais terminé. J’espère qu’il vous a plu, et bonne visite sur eco-malin.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *