Isolation

Pour éviter de gâcher de l’énergie, isoler, c’est quelque chose d’important. Avant de changer de chaudière ou d’acheter des panneaux solaires, mieux vaut éviter les déperditions (investir dans l’énergie renouvelable et avoir une maison mal isolée revient à payer pour chauffer (de façon écologique certes) les oiseaux. Bouchez les fuites, c’est évident et en plus ça augmente le confort et c’est très efficace. C’est la même logique qui veut que, lorsqu’on cuit quelque chose par exemple, mieux vaut mettre un couvercle en verre sur la casserole permet à la fois de voir l’état de la cuisson et de consommer jusqu’à 20% d’énergie en moins en cuisson puisque la chaleur reste. Voici quelques conseils pour améliorer l’isolation de votre logement:

– Avez-vous pensé à isoler votre tuyau d’eau chaude dans votre garage reliant votre unité de chauffage centrale au reste de votre logement ?

– Votre vitrage, est-ce du double vitrage ?

– Avez-vous vérifié si vos portes sont bien posées et ne laissent pas passer trop d’air ?

Vous ne savez sûrement pas toutes les réponses. C’est pourquoi vous pouvez faire auditer votre logement pour savoir s’il est plutôt performant, et si non, comment faire pour le rendre davantage.

N’oubliez pas : les gens sont obnubilés par le prix de l’essence mais ne pensent pas souvent au chauffage, alors que la facture d’énergie pour se chauffer et souvent conséquente. Pourquoi ne pas s’intéresser plus au chauffage, dans la mesure où l’habitat consomme plus d’énergie que la voiture, et dans la mesure où certes, on ne peut se passer de chauffage en hiver, des gisements d’économie existent – isolation, détartrage des radiateurs et ballon d’eau chaude, diminuer le chauffage lors des longues périodes d’absence…

Moins dépenser en chauffage, c’est possible

Pour vous montrer que les économies existent bel et bien, voici un petit reportage sur une maison dans les Ardennes (aux rudes hivers) sans aucun système de chauffage… et il fait 20°C dedans, même en plein hiver. L’idée n’est pas forcément d’aller jusque là, mais de voir qu’on peut toujours faire mieux.

L’enjeu du chauffage concernant le réchauffement climatique

On se rend compte que le chauffage est un défi très important. On peut isoler sa maison, et une fois cela fait, si vous souhaitez encore être plus écologique, remplacer la chaudière par une chaudière à condensation ou un système de pompe à chaleur, qui, avec 1 Watt, produit 3 Watts de chaleur (ce qui permet de diviser par 3 ses factures de chauffage…).

Vous pouvez ouvrir une fenêtre à la place de l’air conditionné – et en aérant à la bonne heure de la journée, vous pouvez en aérant le matin, limiter les besoins de climatisation en été, et en aérant en milieu d’après-midi en hiver, limiter les besoins de chauffage en hiver. En hiver, mieux vaut aérer lorsqu’il fait 5°C en fin d’après-midi qu’au lever du jour lorsqu’il gèle encore… Vous pouvez aussi limiter les besoins d’énergie de climatisation, par exemple en fermant les volets… Logique, non ?

Autre idée à développer, pour limiter ses besoins énergétiques : moduler légèrement le chauffage selon les saisons. Voyons 3 cas : un bureau, surchauffé en hiver et sur-climatisé en été, une maison ou la température est constante et une ou il faut un peu plus chaud en été qu’en hiver…

La maison ß, en modulant le besoin de chauffe, réduit de 14% ses besoins en chauffage en hiver (7% par degré en moins) par rapport à la maison a, et limite à seulement 3°C le besoin de climatisation en été. Pour peu qu’ils aèrent le matin en été, ils peuvent sans aucun climatiseur atteindre les 23°C.

Tandis que la maison a risque de faire tourner ses climatiseurs au maximum. Et en plus, en évitant d’utiliser un climatiseur, on évite de tomber malade en plein été et de payer cher un docteur.

Ne parlons même pas du bureau, qui frise l’absurdité : outre le fait de créer des températures inconfortables (trop chaud en hiver, trop froid en été) qui font tomber les gens sensibles comme moi malade (A titre personnel, en faisant un stage dans une banque, j’ai chopé une crève en plein été à plus de 35°C, idem dans un stage en école de commerce où il faisait trop froid (température extérieur : 32°C), et idem aux USA où ils climatisent à fond les salles de cours, alors qu’il fait jusque 36 à 38°C dehors au mois d’août…), le besoin de chauffage et de climatisation est maximum, ce qui signifie de l’argent gâché, qu’ils feraient mieux de donner aux salariés ou aux actionnaires…

Evidemment, l’exemple est théorique car les températures changent en permanence, mais j’espère que vous saisissez l’idée. Je ne suis pas dogmatique et contre les climatiseurs : ils ont du bon dans certains cas. Aux USA où j’ai étudié un an (Kentucky pour être précis), je suis « obligé » d’utiliser l’air conditionné en été, car lors d’un week-end tourisme, je l’ai coupé. Il faisait 30°C dans mon logement (température moyenne au mois d’août). Ca consomme beaucoup d’électricité, qui dans le Kentucky est produite à 95% à base de charbon (l’énergie la plus polluante qui soit), mais j’essaie de limiter au maximum. Même si en France, l’électricité est majoritairement à base de nucléaire (pas de co2), ce n’est pas une raison pour gâcher…

Synthèse

Bref, pensez à faire des économies d’énergie: mesurez l’énergie que vous consommez, posez vous les bonnes questions, faites marcher votre bon sens, renseignez vous sur l’environnement (comme sur eco-malin.com) et … passez à l’action. Cet article est désormais terminé. J’espère qu’il vous a plu, n’hésitez pas à partager votre avis sur la question en postant un commentaire, et je vous souhaite une agréable visite sur Eco-Malin.com

3 Réponse à Isolation

  1. Jos @ Zone Chassis Fenetres dit :

    Bonjour Martin,

    très bon article sur l’isolation!

    Je vois que tu parles de l’isolation des tuyaux de chauffage. C’est en fait la première chose à faire. On a un retour sur investissement en quelques mois. Et pour 50€, on peut déjà isoler une belle longueur.

    Il faut également mettre des petites brosses sous les portes (ou des boudins) pour empêcher le froid d’entrer.

    Pour ce qui est des investissements beaucoup plus lourds, il est conseillé de d’abord commencer par isoler le toit. La consommation de chauffage diminue en général de 30% (si on isole une maison de 50 ans d’âge).

    Ensuite, il est conseillé de remplacer ses fenêtres simple vitrage par du double vitrage performant. On y gagne de plus énormément en confort!

    Bonne journée!

  2. martin dit :

    Bonjour Jos

    Je te remercie pour ton commentaire 🙂 En effet, je le vois chez moi en France, les tuyaux isolés, c’est un peu moche, mais ca évite de chauffer le garage pour rien, quant au coût d’installation, il est négligeable. On peut le faire soi-même et la mousse isolante comme tu le dis ne coûte vraiment pas cher comparé au retour sur investissement par la suite.

    Pour les boudins, c’est une bonne idée 🙂 Pour le reste, en effet, 3 fois plus de chaleur part par le toit que par les fenêtres (12% par les fenêtres de mémoire) donc le triple vitrage est souvent peu utile en termes rapport économie d’énergie/prix. Si la maison est bien isolée pourquoi pas mais avant de s’attaquer au vitrage, mieux vaut isoler le toit…

    A bientôt et bon week-end à toi 🙂

  3. Jos @ Zone-Chassis-Fenetres dit :

    Bonjour Martin,

    je m’étais renseigné en ce qui concerne la différence simple vitrage/double vitrage. Elle n’est en effet pas aussi grande que la différence simple/double.

    En fait, le triple vitrage n’est conseillé essentiellement que pour des maisons passives. Tu l’auras compris, j’ai fait installé du double vitrage!

    A bientôt!

Répondre à martin Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *