Four solaire

Un four solaire ou cuiseur solaire est un dispositif qui capte le rayonnement du soleil, et le transforme en chaleur, qui est ensuite utilisée pour le chauffage ou la cuisson des aliments. Les fours solaires, en concentrant l’énergie du soleil, atteignent 180°C pour 1.400 Watts de puissance… Ils n’ont rien à envier aux fours classiques comme vous allez le découvrir au cours de cet article.

Le four solaire, une solution écologique

Ne nécessitant ni énergie électrique, ni fossile, la propagation de ce principe permettrait de freiner la déforestation due à la collecte du bois notamment dans les pays en développement où les populations sont en pénurie énergétique (par manque de moyens et à cause de la déforestation), et de diminuer la consommation de gaz naturel ou d’électricité dans les pays industrialisés.

parabole-solaire-alsol

Four solaire ALSOL

Applications aux pays en développement

Chaque jour, un habitant du continent africain consomme, pour faire cuire sa nourriture, entre 1 et 1,5 kg de bois selon la FAO, ce qui pousse dans certains endroits à la déforestation, qui elle-même mène à la désertification. La dernière étude carbone sur le barbecue (ou parabole) solaire modèle Alsol K14 rend compte de 39 Kgec (Kg équivalent carbone) dégagés durant le cycle de vie complet d’une parabole de cuisson solaire en aluminium et acier (matières premières, fabrication, transport, fin de vie…), soit l’équivalent de 15 kg de charbon de bois… Etant donné que, selon les données du fabricant GBMF, il faut bruler 5 à 7 kg de bois vert pour produire 1 kg de charbon de bois pour barbecue, un four solaire représente l’équivalent énergétique de 100 kg de bois.

En 3 mois, le four solaire permet de faire des économies aux populations concernées. Sachant que la durée de vie des réflecteurs est supérieure à 15 ans pour une utilisation quotidienne, selon Alcan, fournisseur de l’aluminium « Solar surface ». Ecologique, chaque installation ferait économiser, pour une utilisation 75% du temps, sur 15 ans, près de 25 tonnes de bois…Bien pour l’environnement, bien pour le confort – les gens n’ayant plus la corvée bois – bien pour la lutte contre la malnutrition – une moindre déforestation = une moindre érosion des sols.

Application pour les pays développés

Un Européen va dépendre à plus de 80% des énergies fossiles pour la cuisson de ses aliments, de manière directe (gaz…) ou indirecte (énergie fossile consommée par la centrale électrique fournissant la plaque chauffante ou à induction), ce qui représente un coût estimé à 60 € par an pour une famille moyenne Française (2,3 personnes) et pose le problème de la pollution : émissions de co2, déchets radioactifs (80% de l’électricité produite en France est d’origine nucléaire).

Article complémentaire: Fours solaires électriques

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *