Cycle de vie

Le cycle de vie désigne l’ensemble de la vie d’un produit, de son élaboration à sa destruction. De nombreux produits consomment beaucoup plus de ressources qu’on ne le pense.

Exemple #1: la production de viande

– Il faut 1000 m3 d’eau pour produire 1 tonne de blé
– Il faut 8 kg de blé pour produire un kg de steak
– Il faut donc 1 tonne d’eau pour produire un steak de 125 grammes.

Outre la consommation, il a fallu des engrais pour cultiver le blé. Il a fallu du gasoil pour transporter les bœufs, le blé… Le bœuf a produit du méthane lors de sa digestion… En savoir plus sur la viande

Exemple #2 : La voiture

voiture-verte

Production

Une voiture implique environ 1,2 tonnes de matériaux, qu’il a fallu extraire de la mine, raffiner (souvent avec l’aide d’énergie produire à base de charbon), puis transporter ces matières premières… A titre d’exemple, une voiture qui contient 100 kg d’aluminium dont 50% recyclé, cela a a nécessité 650 à 850 Kwh pour produire cet aluminium (1 tonne d’aluminium = 13 000 à 17 000 Kwh (source : Wikipedia). Soit grosso modo 400 kg de co2 (500 grammes co2/Kwh dans le monde en moyenne), autant que 2000 km en voiture… Et ce juste au niveau de la production de l’aluminium.

Une voiture implique une forte consommation d’énergie cachée:

– Matière première, transformation des matières premières, assemblage, transport

– Pièces de rechange, liquides associés à la voiture (vidange, autres produits chimiques…)

– Destruction du véhicule

– Energie et matière première pour construire routes, péages, parking…

Au final, la production de la voiture polluerait autant que les 100 000 premiers kilomètres, entre matière première, transport…

Utilisation du véhicule

Carburant

Votre voiture qui fait 6 litres aux 100 ne fait pas 6 litres aux 100, mais plus. En effet, il a fallu extraire le pétrole, le transporter à la raffinerie, le raffiner, le transporter jusqu’à la station essence. Imaginons (chiffres donnés à seul titre d’exemple) qu’il faut 10 litres de pétrole pour produire 8 litres de carburants en raffinerie, et qu’un camion citerne consomme 50 litres/100 2000km A/R pour approvisionner 50 m3 de carburant dans votre station service.

Lorsque vous consommez 6 litres de carburant, cela a impliqué 6,1 litres de carburant (en tenant compte du transport de carburant par camion citerne), soit 7,7 litres de pétrole avant raffinage. Et pour extraite ces 7,7 litres de pétrole (ils ne sont pas venus par magie) il a fallu de l’énergie (forage, plate-forme pétrolière). Même avec un rendement de 80-90% ce qui est excellent (en réalité c’est beaucoup moins), il faut produire 8,5 à 9,6 litres de pétrole, sans même tenir compte du transport du pétrole entre le champ pétrolier et la France.

bilan-petrole-cycle-de-vie

Enfin, en freinant, le pneu s’use. Quand on roule, des petites fuites d’huile arrivent. Quand on lave la voiture, on nettoie son pare brise avec du lave glace. Tous ces produits s’accumulent dans la nature ??? Enfin Lorsque la voiture est mise à la casse, le métal/les plastiques/les liquides contenus dans la voiture, s’ils ne sont pas correctement recyclés, continuent de polluer.

Exemple #3: L’écran plat

Un écran plat consomme de l’électricité pour fonctionner. Mais aussi lorsque l’écran est en veille. Et pour produire l’électricité, il a fallu 2 à 3 fois plus d’énergie car les centrales électriques ont un rendement de 40% en moyenne

consommation-electrique-ecran-plat

 

Source des données

 

Outre cette consommation d’énergie, il faut également ajouter la consommation d’énergie pour fabriquer l’écran plat lui-même, le transporter jusqu’au magasin, et le détruire (recycler, traiter) une fois en fin de vie. Outre l’énergie, il faudra aussi prendre en compte le fait que les appareils électroniques sont d’importants consommateurs de terres rares, dont les réserves sont très faibles et dont 97% de la production se fait en Chine (source), ce qui pose un problème économique (importations de minéraux), géopolitique et environnemental.

 

Que faire?

Voiture, écran plat, habits, tout production d’objet est source de pollution. Bien sûr, je ne vous dit pas qu’il faut retourner à l’âge de pierre, mais simplement, avant d’acheter/consommer un produit, pensez à son cycle de vie. Une lampe basse consommation fait économiser de l’électricité, mais consomme du mercure. Le chauffage électrique implique de produire de l’électricité, souvent largement à base de charbon ou de gaz durant les périodes de pic en hiver, ce qui fait que le chauffage électrique est sans aucun doute plus polluant que le chauffage au gaz classique.

Si vous choisissez un téléphone, préférez un téléphone à batterie amovible aux iPhones, dont la batterie est inamovible. En retirant la batterie, vous pourrez prolonger sa durée de vie (au bout de 5 ans, ma batterie tient toujours le choc) et vous n’aurez pas à payer d’importants frais pour changer de batterie ou d’appareil (obsolescence programmée)

Coût d’utilisation  de vos produits

Autres pistes de réflexion intéressantes: préférez la qualité à la quantité. Pensez au coût d’utilisation d’un appareil plutôt qu’à son coût d’achat. Si vous achetez un appareil photo compact haut de gamme et solide à disons 420€ et qu’il dure disons 5 ans, il vous coûte en réalité 7€ par mois (420€/60 mois = 7€ par mois)

D’un point de vue purement économique, mieux vaut acheter cet appareil qu’un appareil bas de gamme à 50€ qui lâchera au bout de 6 mois (coût: 8,33€ par mois). Vous avez un meilleur outil, cela vous coûte moins cher. Et pour la nature, mieux vaut un achat qui dure 5 ans qu’un achat qui dure 6 mois.

Pensez-y. Si vous changez d’ordinateur, attendre ne serait-ce que 6 mois ou 1 an avant de le renouveler augmente la durée de vie de votre ordinateur, donc limite son impact environnemental durant son cycle de vie.

Cet article est désormais terminé. J’espère qu’il vous a plu et bonne visite sur Eco-malin.com

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *