Une conduite responsable et sereine

La méthode Clean Driving est une méthode de conduite écologique qui vous aidera à diminuer votre consommation de carburant de 30% par rapport à une conduite standard. Une conduite écologique est également une conduire responsable, sereine et respectueuse des autres conducteurs. Dans cette partie, nous aborderons les thématiques du clignotant, du covoiturage, de la courtoisie au volant…

Le clignotant

Mettez votre clignotant pour signaler votre intention de conduite aux autres : cela ne coûte rien, et permet d’éviter freinages inutiles des autres conducteurs lors des ronds-points par exemple. Economiser sa consommation de carburant, c’est bien, mais faire économiser son carburant à autrui, c’est sympa aussi.

Les biocarburants

Roulez à l’huile, si votre voiture est diesel, dans une limite de 30% au maximum en dehors de modifications moteurs. Non seulement c’est moins cher, mais c’est plus écologique, ça marche aussi bien, et ça sent bon la frite (lire aussi: rouler à l’huile)

En plus cela contribue à enrichir les agriculteurs locaux, tout en diminuant l’argent prélevé par l’Etat, les compagnies pétrolières et les pays exportateurs de pétrole, qui ne sont que rarement des démocraties. De même si vous avez une essence, préférez l’éthanol même si le rendement de cette filière est mauvais et que dans une certaine mesure, la production d’éthanol empiète sur la production alimentaire.

Certes les biocarburants sont loin d’être une solution durable en raison du choix entre la production alimentaire et de biocarburants (lire aussi: dessous des biocarburants), mais sont selon moi moins pire que consommer des hydrocarbures, produits nocifs par excellence, engendrant mort et désarroi dans nombre de pays exportateurs – Nigéria, Darfour, Irak, … Et puis, je reste persuadé qu’avec les biocarburants de seconde génération ou de troisième génération (algocarburants), on pourra rouler propre sans empiéter sur les cultures alimentaires.

Acheter des biocarburants, c’est donner un signe en faveur de la recherche vers de nouveaux biocarburants plus écolo que ceux actuels. Et puis, ce n’est pas pour se racheter sa bonne conscience, mais le problème alimentaire dans le monde vient davantage du gâchis alimentaire que de la production d’éthanol au dépens de betteraves.

Mangeons moins de viande et roulons plus aux biocarburants.

Si vous utilisez des biocarburants, regardez toutefois qu’ils ne proviennent pas de zones déforestées – huile de palme de Malaisie, certains éthanols Brésiliens, … – et sachez que l’utilisation d’huile végétale brute est interdite en France, mais autorisée dans tous les pays de l’UE (donc la France) par Bruxelles.

Pour en savoir plus : OliomobileRouler à l’huile

Tournesols, dont on peut en tirer de l’huile végétale comme biocarburant

Le covoiturage

Faites du covoiturage aussi souvent que possible. Cela permet de diviser les coûts de la voiture, car conduire, c’est cher. Avec un prix moyen de 0,30 à 0,45€/km, effectuer un trajet de 100 km coûte entre 30 et 45€. Et si, à l’essence, il faut payer l’assurance, la voiture, les intérêts de l’emprunt, le garagiste, la carte grise, les amendes, le permis de conduire, les péages, le parking, son nettoyage…

Ainsi je covoiture parfois des gens que je ne connais pas, qui ont trouvé mon annonce sur Internet. C’est convivial, et c’est économique pour le covoituré comme le covoitureur, tout en polluant moins vu que la consommation en carburant est répartie sur un plus grand nombre de passagers, et évite que les covoiturés aient pris leur voiture, tout en diminuant la part de co2 par passager.

Pour en savoir plus sur le covoiturage: Covoiturage

Soyez courtois

Soyez courtois au volant: à quoi cela sert-il de ne pas laisser une voiture passer même si on est prioritaire pour être bloqué quelques mètres plus loin ? Soyez cool avec les gens faisant leur créneau, les gens cherchant désespérément à s’insérer sur une voie, avec les piétons n’osant pas traverser un passage sans feu alors qu’ils sont forcément prioritaires dans ce cas. Vous verrez : les gens vous feront généralement un geste amical en retour, contribuant à la bonne humeur.

Roulez sereinement

Quand quelqu’un vous colle sur autoroute, ne stressez pas et n’accélérez pas pour lui faire plaisir. Ne ralentissez pas non plus au risque de vous faire emboutir. A l’extrême limite, mais cela comporte quelques risques, levez très légèrement votre pied pour décélérer. La meilleure solution consiste à rouler à la même allure et de ne pas céder au chantage du conducteur stressé. S’il persiste à vous coller, nettoyez allègrement votre part brise arrière afin que le liquide nettoyant retombe sur le pare-brise avant de la voiture qui vous colle. Si cela n’est toujours pas suffisant, faites un appel de phare ou donnez un coup de klaxon. Tout en restant serein.

Synthèse

Beaucoup d’automobilistes sont agressifs au volantr. Klaxon, insultes… Cela est complètement improductif et nuit à tout le monde. Soyez zen au volant, partez avec une marge de sécurité pour ne pas stresser au moindre feu rouge ou bouchon. Et pensez à conduire de façon responsable: covoiturage, biocarburants, conduite souple, les solutions ne manquent pas. Cet article est désormais terminé. j’espère qu’il vous a plu et pour plus d’informations sur l’eco-conduite, je vous invite dans ce cas à lire mon livre intitulé « 10 trucs et astuces pour consommer moins de carburant« , qui vous permettra d’économiser jusque 30% soit 500€ par en en carburant

petit-visuel-10-trucs-et-astuces-pour-consommer-moins-de-carburant

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *