Comment devenir écolo?

Pour devenir écolo, il suffit de penser au signe 3R : Réduire, réutiliser, recycler. Que cela concerne les déchets, le transport, la nourriture, on peut toujours appliquer les 3R, afin de faire des économies de pouvoir d’achat et faire un geste pour l’environnement. Seuls les déchets ultimes – qui n’ont pu être réduits, réutilisés ou recyclés – seront jetés. Explications au travers de la nourriture dans un premier temps, et au niveau des implications qu’ont les 3R sur votre mode de vie.

Réduire :

1) Ne plus acheter de grosses quantités de produits frais en soldes qui pourrissent.

2) Servir de plus petites quantité au repas quitte à se resservir plutôt que de jeter.

3) Acheter des produits moins emballés pour limiter les déchets liés aux emballages. Préférer des carafes filtrantes à l’eau en bouteille.

4) utiliser un cabas ou un sac recyclable plutôt que des sacs plastiques. Des sacs poubelles en amidon de maïs plutôt qu’en plastique.

Réutiliser

1) Faire des repas avec les restes, notamment avec des recettes du site Marmiton.

2) Réutiliser les verrines des pots de moutarde et de mayonnaise comme pot de moutarde.

3) Les pots de glaces vides pourront servir à stocker des sachets de surgelés par exemple.

Recycler

1) Donner le reste de la nourriture au chien, ou la recycler (compostage)

2) Mettre les produits recyclables dans les poubelles adaptées

3) Recycler pour de nouvelles utilisations des objets. Une belle boîte de conserve vide sera nettoyée, et servira ensuite de boîte à stylos.

4) Le vieux pain sera transformé en pain perdu ou donné aux canards

Article complémentaire: Cycle de vie des produits

Les 3R, un mode de vie plus sain

Mais plus globalement, le 3R est une méthode de penser. Par exemple:

C’est préférer réparer que racheter, même si cela coûte aussi cher, car réparer un vélo cassé par exemple nécessite en général moins de pièces détachées qu’un vélo neuf.

-Louer (robe de soirée, tondeuse à gazon, caméscope…) plutôt que d’acheter ce dont on ne sert pas souvent. Ainsi, un vélo en location du type vélib évite l’achat de 10 vélos et donc fait économiser des matières premières.

-Recycler : les vieux tshirts finirons en chiffons. Les cartons, si la déchetterie est trop loin, finira dans la cheminée. Recycler en compost le déchets organiques

-L’huile de friture : vous pouvez contacter le site Oliomobile pour trouver quelqu’un qui viendra vous la reprendre… pour la recycler et rouler avec.

-Plutôt que de jeter, pensez à vendre ou à donner : amis, Emmaüs… ou à les vendre même une bouchée de pain sur eBay.

Pour vos déchets technologiques (vieux disque dur, vieilles clés usb) : donnez les à quelqu’un allant dans un pays pauvre, les gens seront ravis d’avoir des clés usb dernier cri il y a 2 ans mais qu’on juge obsolète.

Synthèse

Les activités humaines génèrent toutes de la pollution. L’enjeu ici est de minimiser votre impact sur la nature. Lors de votre consommation, privilégiez la qualité à la quantité, et achetez de façon raisonnée. Lorsque vos objets vous deviennent inutiles, utilisez votre créativité pour les réutiliser sous un nouveau jour, ou recyclez les. Si vous n’y arrivez pas, pensez à les vendre ou à les donner avant de jeter vos objets. Ces conseils sont du bon sens même mais c’est un premier pas vers la protection de l’environnement.

La Terre est belle, protégeons la

Cet article est désormais terminé. J’espère qu’il vous a plu et bonne visite sur ce blog 😉

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *