Ce qu’on ne vous a jamais dit sur le développement durable – Partie 1

Souvent, quand on parle d’écologie ou de protection de l’environnement, les gens pensent « éolienne », « panneau solaire » ou encore « voiture hybride ». Pour autant, est-ce vraiment la panacée au niveau du développement durable ? Comme toute chose dans la vie, l’écologie est bien plus complexe que ca n’en a l’air et il faut se méfier des idées clichés et préconçues sur le sujet. En effet, les panneaux solaires et éoliennes sont certes utiles et ne produisent aucun co2, mais très chères et nécessitent d’importantes quantités de matière première lors de leur fabrication… Il existe des solutions ayant un bien meilleur rapport qualité/prix que pour rendre le développement durable. Vous ne me croyez pas ? Lisez la suite de cet article.

Les 2 facteurs de la consommation d’énergie

La consommation d’énergie dépend principalement de deux paramètres suivants:

– La population : A niveau de vie égal, plus la population augmente, plus le besoin en logement, en transport augmente. Donc plus le besoin en énergie augmente

Le niveau de vie : Lorsque le niveau de vie augmente, les besoins en énergie augmentent. Par exemple il y a 10 ans, les gens roulaient majoritairement en vélo au Vietnam. Aujourd’hui, la majorité des gens roulent en moto. En France, les besoins augmentent également avec le temps : voiture avec air conditionné, tablette, smartphones… et ainsi de suite.

Bien sûr, de nombreux autres facteurs influent sur le développement durable et les besoins en énergie, comme la part d’énergies renouvelables dans le mix énergétique, la mutualisation des ressources (covoiturage…), l’efficacité énergétique (isolation de l’habitat, smartgrid…) ou encore l’avancement de l’économie circulaire (recyclage).

Mais résumons l’enjeu de l’énergie sous la forme suivante :

Energie = Population * Niveau de vie

On l’a vu, la demande en énergie dépend de la population et du niveau de vie dans le monde. Or la population mondiale augmente comme vous pouvez le voir ci-dessous:

hausse-population-mondiale

Comment faire pour faire face à cette situation ? Sans faire de Malthusianisme primaire, ce rythme n’est pas soutenable – une Terre finie ne peut accueillir une population augmentant indéfiniment dans le temps.

Toutefois, il y a une bonne nouvelle : dans la majorité des pays du monde (Chine, Asie du Sud Est, Iran, Turquie, Europe, Amérique Latine…) les femmes n’ont en moyenne que 2 enfants, et la population est amenée à stagner sur le long terme.

 

Les 3 raisons de l’accroissement démographique mondial

Alors d’où vient cette hausse ? Dans ces deux vidéos que je vous invite à regarder, Hans Rosling les explique très bien

 

Il y a trois raisons qui expliquent la hausse démographique :

– La pyramide des âges : Dans de nombreux pays où la fécondité n’est que de 2 enfants par femme, la population va continuer d’augmenter car le nombre de femmes en âge de procréer demeure important (âge moyen faible)

Par exemple, le taux de fécondité est de 2,03 enfants par femme en France, contre 1,81 au Brésil. En revanche, l’âge moyen au Brésil est de 28 ans, contre 39 en France (source). Même si les femmes ont moins d’enfants au Brésil qu’en France, comme il y a plus de femmes en âge de procréer, la population augmente deux fois plus vite au Brésil qu’en France.

– L’espérance de vie augmente ce qui augmente mécaniquement la population

– Le manque d’éducation : Dans les pays les plus pauvres, le taux de natalité est très élevé en raison du manque d’information sur la contraception et du fait de la forte mortalité infantile (il faut des enfants pour « compenser les pertes »).

Dans certains pays pauvres, les femmes ont 6 enfants et le taux de mortalité est de 25%. Bilan : sur 6 enfants, il en restera 4,5 atteignant l’âge adulte, ce qui signifie qu’à chaque nouvelle génération, la population double. C’est bel et bien le cas en Afrique (doublement de population tous les 25 ans) comme vous pouvez le voir ci-dessous:

population-en-afrique-subsaharienne

 

Eduquer les femmes

Pour lutter contre la hausse de la population,  il existe donc une méthode simple : éduquer les femmes. Apprendre aux femmes des pays les plus pauvres à lire, à écrire… permettra d’améliorer les conditions de vie des enfants, donc réduire leur mortalité. Et si les enfants meurent moins, les parents auront besoin de moins de faire moins d’enfants, donc la population augmentera moins.

schema-education-solution-rechauffement-climatique

 

A retenir

Dans une logique de développement durable (en savoir plus sur le développement durable), la première chose à mettre en place n’est pas d’installer des éoliennes ou des panneaux solaires, mais simplement… de mieux éduquer les femmes, pour :

– Améliorer les perspectives et droits des femmes dans les pays les plus pauvres

– Améliorer le niveau de vie des familles (moins de bouches à nourrir)

– Limiter la hausse de la population mondiale et limiter mécaniquement la demande mondiale en énergie

Cet article est désormais terminé. Dans la prochaine partie de ce dossier, vous découvrirez l’autre facteur clé de la consommation d’énergie, à savoir l’élévation du niveau de vie moyen et comment faire en sorte pour concilier niveau de vie en hausse et développement durable. Bonne journée à vous et bonne visite sur eco-malin.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *