Category Archives: Au quotidien

Savon noir

Je me rappelle encore de ce jour où cette idée saugrenue m’était venue : celle de nettoyer les murs de ma cuisine, constellés de tâches de graisse et autres amalgames douteux. Ce jour, ou bien devrais-je dire ce soir, vu qu’il était 11h du soir. Je n’ose l’avouer, mais j’ai pris l’anti-dégraissant le plus efficace et également le plus polluant du marché pour m’atteler à la tache. Rien à faire. Après m’être irrémédiablement brulé les mains, les tâches, elles, se portaient encore plutôt bien. Alors je me suis souvenu de ce savon noir portant la mention « écologique », acheté au marché. Un produit miracle me disait le vendeur ! Oui, et le miracle est que je l’ai acheté à ce prix là…

Repenser la consommation

La société actuelle (occidentale) a faire bénéficier une grande partie de l’humanité de progrès des progrès sans précédent : dans les pays riches, mais également dans les pays pauvres. L’espérance de vie dans des pays tels que l’Inde sont passés de 30-40 ans il y a un siècle à 60 ans actuellement, de 50 à 80 ans en France… Même en Afrique Subsaharienne, le niveau de vie augmente malgré tout.

Avoir une maison propre en utilisant des produits économiques

Nettoyer les sols est important, ne serait-ce que pour des raisons d’hygiène et de santé. Pour nettoyer vos sols, préférez une serpillère et un balai aux lingettes. En effet, une lingette nécessite d’être jetée à chaque fois, au contraire d’un nettoyant traditionnel.

Achetez des produits durables

La société de consommation actuelle ne fonctionne qu’à condition qu’il y ait une croissance économique. Cette croissance implique une production de biens croissant, et donc un renouvellement sans cesse plus rapide des équipements des ménages (obsolescence programmée). Par exemple, alors que les bonnes vieilles VHS ont duré un certain nombre d’année, son petit frère DVD est déjà en train d’être remplacé par le Blue-Ray… Cela impliquera l’achat d’un lecteur Blue-Ray, ce qui sera couteux, et les vieux lecteurs DVD seront jetés au rebut. Source de gâchis.

Police de caractère écologique

« La consommation de papier a été multipliée par 10 en France et atteint désormais 70 kg par employé de bureau. » La consommation d’encre, hors amélioration éventuelles de la consommation des imprimantes, suit la même tendance. Des solutions existent pour économiser l’encre : Moins imprimer, économiser le papier, mais aussi… utiliser des polices écologiques

La plongée sous-marine, sport écologique

La plongée sous-marine est un très joli sport permettant de découvrir les fonds marins, qui a l’avantage d’être « écologique ». Si trop de plongeur nuisent à la faune locale, comme l’atteste certains spots de plongée sur-fréquentés, aux coraux blanchis (morts) – sans compter l’impact sur l’environnement du transport aérien, souvent nécessaire pour rejoindre les spots de plongée, la plongée nuit malgré tout bien moins que les autres sports nautiques – ski nautique, hors-board… – et permettent de prendre le temps de découvrir la faune marine… Parfois génial, pour avoir eu l’occasion de faire de la plongée au Mexique et en Croatie. Cela peut être de la plongée bouteille ou un simple masque+tuba, pensez y quand vous partez en vacances.

Le planeur, sport écologique

En attendant que les avions solaires ne se généralisent, vous pouvez déjà réaliser le rêve d’Icare avec un planeur. Un planeur est un engin volant dépourvu de moteur. Le planeur est tracté par un avion en altitude et peut ensuite planer, et éventuellement se servir des courants ascendants, comme les oiseaux, pour reprendre de l’altitude sans utiliser de pétrole. Ce sport n’est donc pas complètement neutre en co2 (ne serait-ce qu’en raison du tractage initial du planeur par un petit avion traditionnel) mais l’est beaucoup plus que l’utilisation d’ULM ou de petit avion de tourisme. Pratique si vous voulez assouvir votre envie d’aéronautique en limitant votre impact sur l’environnement.

Les piles rechargeables

Avec l’accélération du rythme de la vie, le nomadisme devient de plus en plus fréquent, avec en corollaire l’émergence de toute une série d’appareils électroniques nomades. La majorité d’entre eux fonctionnent avec des batteries (téléphones et ordinateurs portables, tablettes…), d’autres (lampes de poche) fonctionnent essentiellement au solaire ou à la manivelle. Ceci étant, certains produits continuent d’utiliser des piles: la preuve s’il en est: 600 millions de piles continuent d’être vendues chaque année en France (source) soit 19 par seconde. Or, cela coûte cher, et c’est très polluant: seulement 31% des piles sont recyclées en France (source) malgré leur très forte dangerosité (ne les jetez jamais à la poubelle ou dans la nature, mais ramenez les dans les bacs de recyclage mis à disposition dans les commerces). Il existe pourtant une solution très simple pour limiter le problème: les piles rechargeables.

Petits trucs simples pour être plus écologique

Que vous ayez du mal à payer vos factures liées à l’énergie, à l’eau, ou tout simplement par conscience écologique, de plus en plus de monde cherchent à limiter le gaspillage d’énergie et de matières premières. Si aucune solution miracle n’a été trouvée pour remédier au problème (par exemple, remplacer des ampoules à faible rendement pour des ampoules basses consommations contenant du mercure, …), il existe des trucs simples pour agir plus écologiquement, et rationnellement. C’est ce que nous allons voir au cours de cet article

Pédibus, un mode de transport écologique et efficace

Le transport automobile est à l’origine de production massive de co2, sans compter les effets indésirables annexes, comme l’étalement urbain, le surpoids du au manque d’exercice, les accidents… Alors, lorsque vous amenez vos enfants à l’école, si cette dernière se situe pas très loin de chez vous, au lieu de prendre la voiture, pensez au pédibus.