10 règles pour diminuer son empreinte écologique

L’empreinte écologique, vous connaissez? Si non, pour faire simple, l’empreinte écologique est un indicateur calculant la pression qu’exerce  l’homme envers la nature et les services fournis par la nature. Si dans un pays donné, l’empreinte écologique est de 1 ha, cela signifie que chaque habitant a besoin en moyenne d’une hectare pour faire face à ses besoins en nourriture, en énergie, en habitat… L’empreinte écologie conditionne donc notre développement, qui ne pourra être qualifié de durable que si nos besoins en énergie sont inférieurs aux ressources que la Terre peut nous fournir à titre gracieux. C’est ce que nous allons voir au cours de cet article.

Empreinte écologique: 2,6 hectares par habitant

La Terre dispose en moyenne de 1,8 hectares par habitant, et un humain a besoin en moyenne de 2,6 hectares (40% de plus). C’est un peu comme si vous gagniez 1 800€ par mois mais que vous dépensiez 2 600 tous les mois… Au bout d’un moment, à force de taper dans votre épargne, vous irez droit au mur. Pour l’environnement, c’est la même chose.

Depuis 1980, l’homme consomme plus de ressources que la nature ne peut lui donner, ce qui n’est pas sans poser problèmes…  Cela signifie qu’au lieu de taper dans les intérêts fournis par la nature (renouvellement des ressources), on consomme le « capital » de plus en plus rapidement. Si chaque habitant sur Terre consommait comme un Français, on aurait besoin de 2,5 planètes…

Lecture: Par rapport à la population mondiale, chaque humain dispose d’un maximum de 1,8 hectares par habitant. En France, on en consomme 4,6, et 9 aux USA

 

Comment faire pour limiter votre empreinte écologique?

Notre développement économique n’est donc pas durable, mais il existe pourtant 10 conseils simples à mettre en oeuvre pour limiter votre empreinte écologique. Voici ces conseils:

1. faire établir un DPE (diagnostic de performance énergétique)

2. isoler la maison contre le froid mais aussi contre la chaleur

3. contacter l’ADEME pour connaître les aides et les dispositifs mis en place,

4. privilégier un mode de chauffage à meilleur rendement comme les chaudières basse consommation (20% d’économies par rapport à une chaudière standard) et faire installer un thermostat programmable. En savoir plus: chauffage écologique, chauffage au bois

5. préférer l’énergie solaire pour les chauffe eau et les panneaux photovoltaïques pour la production d’électricité

6. remplacer les ampoules classiques par des lampes basse consommation

7. limiter la consommation d’eau en installant une chasse d’eau à double capacité et des limiteurs de débit

8. faire la chasse aux fuites

9. récupérer l’eau de pluie pour arroser le jardin et laver la voiture. En savoir plus

10. penser aux gestes simples: éteindre la lumière, laisser entrer la lumière du jour, utiliser des couleurs claires pour les murs, prendre des douches, baisser le chauffage d’un degré.

Un article de Univers-Eco

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *